vendredi, décembre 2, 2022

Iran : 11 exécutions en quatre jours

Pendaison collective de 7 condamnés et une exécution publique à Nochahr

Du 13 au 16 mai, le régime des mollahs a pendu 11 détenus dans les villes de Racht (nord de l’Iran), Nochahr (nord) et Karadj (banlieue de Téhéran).

Sept condamnés ont été exécutés en groupe dans la prison centrale de Racht (site de la justice de la province de Guilan, 13 mai). Trois autres condamnés ont été pendus le 15 mai à la prison de Gohardacht à Karadj, et un prisonnier a été pendu à l’aube en public à Nochahr le 16 mai. La semaine dernière également du 8 au 9 mai, 15 prisonniers avaient été exécutés à la prison de Ghezelhessar de Karadj, à Chahroud et à Semnan, deux villes du nord-est de l’Iran.

La dictature religieuse a recours à une vague de répression et d’exécutions pour attiser le climat de terreur et contenir l’explosion de colère d’une population excédée à l’approche de la mascarade électorale, d’autant plus que le régime est désormais divisé et que la guerre pour le pouvoir fait rage.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 16 mai 2013

 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe