jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : violations généralisées dans les prisons

Iran : violations généralisées dans les prisons

CNRI – Une terrible série d’atteintes faites aux prisonniers en Iran a été signalée de l’intérieur du pays.

A la section 350 de la prison d’Evine de Téhéran, les détenus ont été privés de repas et de visites familiales en guise de punition pour avoir protester contre la mauvaise qualité et le prix élevé des aliments vendus au magasin de la prison.

Toujours à Evine, le détenu Assadollah Hadi qui souffre de problèmes cardiaques, a été ramené de l’hôpital alors qu’il n’a pas terminé son traitement.

A la prison d’Ahwaz, cinq prisonniers politiques de la minorité arabe sont en attente de leur exécution, un châtiment barbare visant à faire peur à la jeunesse de la province du Khouzistan (sud-ouest de l’Iran), à l’approche de la mascarade électorale.

A la prison de Karadj, les détenus ont été soumis à cinq raids de jour et de nuit en deux semaines et ont vu leurs biens volés ou détruits et ont été soumis à des traitements dégradants.

Ces raids sont effectués sur les ordres du chef de la prison Ali Mohammadi, connu pour son rôle dans le massacre de 1988 des prisonniers politiques en Iran.

Hassan Sadeghi, son épouse Fatemeh Mossana et leur fils de 17 ans Nima Sadeghi continuent d’être maintenus à l’isolement depuis leur arrestation il y a trois mois.

La famille a été arrêtée pour avoir projeté de tenir une cérémonie privée chez elle en mémoire du père de Hassan, Gholam-Hossein Sadeghi – un éminent marchand du bazar de Téhéran et membre du Conseil national de la Résistance iranienne – qui est décédé le 23 janvier.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe