mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Une marche en soutien d'enseignants emprisonnés

Iran : Une marche en soutien d’enseignants emprisonnés

 CNRI – Une foule nombreuse a entamé une marche symbolique vendredi au départ du domicile de Farzad Kamangar – un prisonnier politique kurde condamné à mort – dans le petit village de Marab, au nord-ouest de Kamyaran, un petit village où il enseignait. Sa mère a rejoint la marche en faveur de son fils.

 

A quelques kilomètres en dehors de la ville, les forces de sécurité de l’Etat (FSE) ont rattrapé les marcheurs et les ont forcés à monter dans le bus de la police pour les ramener à Kamyaran. Les agents n’ont pas permis aux citoyens de rentrer à pied craignant une plus grande manifestation. Les FSE ont saisi les téléphones mobiles et les caméras des manifestants.

Le ministère du Renseignement (Vevak) a arrêté à Kamangar Téhéran en juillet 2006 et l’a détenu dans divers centres de détention au Kurdistan, à Kermanchah et à Téhéran.

Au cours d’une période de détention dans le quartier 209 de la sinistre prison d’Evine – géré par le Vevak – en août 2006, il a été torturé à un tel point qu’il a dû être transféré à la clinique de la prison. Il a également été gravement torturé et a fait l’objet de mauvais traitements pendant sa détention dans les villes de Sanandaj au Kurdistan et dans la province de Kermanchah.

La Cour suprême des mollahs a confirmé sa condamnation à mort avec deux autres activistes politiques kurdes Ali Heidarian et Farhad Vakili, eux aussi arrêtés en 2006.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe