mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: FemmesIran : Une jeune prisonnière de nouveau transférée en isolement

Iran : Une jeune prisonnière de nouveau transférée en isolement

Iran : Une jeune prisonnière de nouveau transférée en isolement

CNRI – Selon les rapports, les dirigeants de la prison centrale de Kerman ont transféré Afsaneh Bayzidi le 25 mars en isolement. Selon la décision des dirigeants de la prison, cette jeune kurde sera enfermée là-bas jusqu’à la fin de la semaine, pratiquement pendant 15 jours.

Une source informée à l’intérieur de la prison a confirmé qu’Afsaneh Bayzidi avait été interrogée par les dirigeants de la prison centrale de Kerman après avoir écrit une lettre au Guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, selon une agence de presse kurde.

Selon les rapports, la lettre a été remise aux agents de sécurité par les dirigeants de la prison, qui ont passé Afsaneh à tabac.

Dans sa lettre, Afsaneh Bayzidi a souligné les « insultes, les attaques et les tortures brutales » des dirigeants dans toutes les prisons iraniennes, affirmant que Khamenei était responsable de cette situation.

S’adressant directement à Khamenei, Afsaneh écrit dans une autre partie de sa lettre : « Alors que vous vous voyez comme le successeur de Dieu sur Terre, vous avez fait des Iraniens vos jouets pendant 38 ans, les torturant, les exécutant et les condamnant à des peines de prison au nom de votre fausse religion. »

Elle a ajouté : « Je n’oublierai jamais ce que j’ai subi, comme d’autres prisonniers, en prison, mais le jour viendra où les gens comme moi vous traineront devant la justice, vous et vos complices. »

Condamnée à 4 ans de prison, Afsaneh Bayzidi a écrit une lettre en septembre dernier, écrivant sa douleur et sa souffrance dans la prison centrale de Kerman.

Afsaneh Bayzidi a été arrêtée avec son frère Shahu en novembre 2013 pour « coopération avec le groupe d’opposition kurde contre le régime. » Ils ont été relâchés contre une caution de 100 millions de tomans.

 

Voir le Video: Appelle à traduire en justice les dirigeants du régime iranien pour le massacre de 1988