samedi, février 4, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Une délégation officielle de commandants de la répression en Suède

Iran : Une délégation officielle de commandants de la répression en Suède

CNRI – Hassan Qashqavi, l’ambassadeur du régime iranien en Suède a annoncé dans une interview téléphonique avec l’agence de presse IRNA la visite dans ce pays pour une semaine d’une délégation de Téhéran sous couvert "d’étudier la précieuse expérience de la Suède dans son combat contre le trafic de drogue."

CNRI – Hassan Qashqavi, l’ambassadeur du régime iranien en Suède a annoncé dans une interview téléphonique avec l’agence de presse IRNA la visite dans ce pays pour une semaine d’une délégation de Téhéran sous couvert "d’étudier la précieuse expérience de la Suède dans son combat contre le trafic de drogue."

La délégation venant d’Iran est composée de deux commandants des Forces de sécurité de l’Etat (FSE), les généraux Reza Zare’i, commandant de la province de Téhéran, et Ahmad Reza Radan, commandant du Grand Téhéran, a précisé Qashqavi.

Les deux hommes ont un long bilan de violations des droits de l’homme dans le commandement des gardiens de la révolution et plus tard aux FSE. Radan et Zare’i sont directement impliqués dans la vague récente d’exécutions qu, selon des organisations comme Amnesty International, ont plus que doublé cette année. Il est bon de rappeler que les gardiens de la révolution viennent d’être placés sur la liste du terrorisme par les Etats-Unis.
 
Le 20 novembre, le troisième comité de l’Assemblée Générale de l’ONU a adopté une résolution condamnant les violations des droits de l’homme en Iran.

Zare’i et Radan dirigent le plan de "sûreté nationale" en Iran lancé en avril dernier pour combattre les émeutes populaires des ouvriers, des étudiants, des femmes et des jeunes. Selon les chiffres officiels depuis son lancement, ce plan affiche plus de 1.200.000 arrestations dans les rues pour "comportement immoral", c’est-à-dire les femmes et les hommes qui ne respectent pas strictement le code vestimentaire officiel. Par ailleurs, 240 adolescents ont été emprisonnés dans le cadre de la campagne de "lutte contre les hooligans".

L’invitation de ces criminels est un affront aux valeurs et aux principes de liberté et de démocratie que défend la Suède et une collaboration directe à la répression de la population en Iran. 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe