jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran - Un site internet bakhtiari filtré (Ibnanews)

Iran – Un site internet bakhtiari filtré (Ibnanews)

Blocage d’un site web, condamnation à huit ans de prison ferme pour avoir publié sur Facebook

Reporters sans frontières dénonce le renforcement de la répression contre les sites d’information independants et les net-citoyens en Iran. Un nouveau site a été rendu inaccessible et un net-citoyen a été condamné à huit ans de prison ferme pour ses publications sur Facebook.

Le site Ibnanews a été bloqué, le 9 février 2014, sur ordre du groupe de travail de détermination de contenus criminels suite à la publication d’informations sur les manifestations qui se sont tenues dans plusieurs villes du sud (Lorestan, Khozestan et Bakhtyarie). Les population des tribus Bakhtiari et le peuple lor ont manifesté contre une série diffusée par la télévision d’État, dont certains propos ont été considérés comme une insulte envers Sardar Assad Bakhtiari, l’un des leaders et héros national de la Révolution constitutionnelle de l’Iran (1906-1909). Mohessin Heidari, le directeur du site, a également été convoqué par la justice.

Le 16 février 2014, l’organisation a été informée de la condamnation d’Arash Moghadam Aslani à huit ans de prison ferme par la 15e chambre du tribunal de la Révolution de Téhéran. Le net-citoyen a été arrêté à la fin du mois d’août 2013 à son domicile de la capitale par des hommes en civil, et détenu depuis dans le dortoir 350 de la prison d’Evin. Il a été inculpé pour “publicité contre le régime” et “insulte envers les valeurs sacrées de l’islam”, pour ses publications sur Facebook.

L’organisation a également été informée de la libération, le 8 février 2014, de Said Jalali Far, au terme d’une réduction de sa peine de trois ans d’emprisonnement. Le net-citoyen avait été condamné, le 30 juillet 2011, à trois ans de prison ferme. Renvoyé derrière les barreaux le 8 septembre 2012, il a été gracié par le Guide suprême à l’occasion du 34e anniversaire de la Révolution avec plusieurs dizaines d’autres prisonniers d’opinion. Plusieurs d’entre eux, comme Said Jalali Far, purgeaient leurs derniers mois de prison.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe