vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran – Un ayatollah de haut rang émet une fatwa sur les...

Iran – Un ayatollah de haut rang émet une fatwa sur les façons préférables pour exécuter les condamnés à mort

CNRI – A Ghom (le « Vatican » des mollahs), un ayatollah de haut rang proche d’Hassan Rohani, le président des mollahs, vient d’émettre une fatwa sur les façons préférables pour exécuter les condamnés à mort.

Selon une dépêche de l’agence de presse gouvernementale ISNA, l’ayatollah Moussavi-Ardabili a affirmé qu’il est préférable d’exécuter les condamnés à mort en utilisant des potences et des plotons d’exécution, plutôt qu’en utilisant des grues. Néanmoins, il n’a pas interdit l’utilisation des grues pour pendre les condamnés à morts.

ISNA précise : « Un adepte de l’ayatollah Moussavi-Ardabili lui a posé la question suivante : Lorsque des grues sont utilisées pour pendre les condamné à morts, ces scènes sont filmés et certains pourraient exploiter ces images [pour dénigrer le régime]. Que pensez-vous de l’emploie de grues lors des pendaisons ? »

L’ayatollah Moussavi-Ardabili a répondu à cette question en émettant la fatwa suivante :
« Au nom du Très Haut. Exécuter des personnes en utilisant des grues n’est pas contraires aux principes, mais il est préférable d’utiliser d’autres méthodes, telle que pendaison par potence ou exécution par balles, sauf dans les cas où la Charia a spécifié une méthode particulière pour exécuter les coupables. »

Moussavi-Ardabili a été dans le passé le chef de l’appareil judiciaire des mollahs. Lors de la dernière mascarade de l’élection présidentielle en Iran, Moussavi-Ardabili avait soutenue la candidature d’Hassan Rohani que les lobbies des mollahs essayent de présenter comme un modéré.

Le 19 avril, Hassan Rohani avait affirmé dans un discours : « Lorsqu’un individu est condamnée à mort, cela ne nous regarde pas. Il a été condamné à mort, soit par la loi divine, soit par une loi approuvée par le parlement qui appartient au peuple. Nous ne sommes que les exécutants de ces lois. »

Depuis la prise de fonction d’Hassan Rohani, le nombre des exécutions en Iran a considérablement augmenté. Amnesty International a déclaré qu’en 2014, 743 personnes ont été exécutées en Iran, qui détient ainsi le record mondial du nombre d’exécutions par tête d’habitant.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe