mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : tirs de gaz lacrymogène pour disperser une manifestation étudiante

Iran : tirs de gaz lacrymogène pour disperser une manifestation étudiante

 CNRI – Dimanche, des étudiants se sont rassemblés devant le Majlis (parlement) des mollahs pour protester contre leur renvoi de l’université et d'autres restrictions dont ils sont victimes, a indiqué l’agence de presse officielle Fars.

Ces étudiants sont aussi connus sous le nom d’ «étudiants marqués» – un terme utilisé par le ministère de l'Enseignement supérieur pour taxer les étudiants marqués par les services de Renseignement à la suite d’activités contre le pouvoir sous le mandat d’Ahmadinejad. Ils connaissent de grandes difficultés dans leurs études.

Le ministère de l’enseignement supérieur a refusé de délivrer des diplômes pour 17 étudiants ayant réussi leurs examens. N’ayant pas été approuvés par le Vevak, ils ne peuvent recevoir leurs diplômes. 

Les forces de sécurité (FSE) ont encerclé les manifestants pour leur barrer l'accès au Majlis et ont tiré des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Le «étudiants marqués » ont été arrêtés et transférés au poste de police de la place Enghelab Square, selon leurs proches.

Beaucoup d'étudiants de l'Université Polytechnique de Téhéran sont devenus des « étudiants marqués» après avoir protesté contre Mahmoud Ahmadinejad lors d’un discours au campus à l'automne 2006.
 
Ils avaient brûlés des posters d’Ahmadinejad sous ses yeux, ce qui avait provoqué sa colère et celle de nombreux responsables du régime iranien.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe