lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : Si les inspections ne sont pas menées sans contrainte, tout...

Iran : Si les inspections ne sont pas menées sans contrainte, tout accord est insignifiant

Communiqué de presse du Comité International pour la Recherche de la Justice (ISJ) – 28 juin 2015 :

L’effort systématique de l’Iran pour acquérir la capacité de produire des armes nucléaires est l’une des principales inquiétudes de la communauté internationale. Si la plus dangereuse arme de destruction massive venait à se trouver dans les mains du plus dangereux des États terroristes, dont l’ingérence régionale s’est répandue en Irak, en Syrie et au Yémen, ce serait un cauchemar pour la paix et la sécurité mondiales.

Le régime des mollahs est arrivé à la table des négociations sous la pression internationale. Toutefois, des concessions injustifiées au régime, ainsi qu’un manque de fermeté à l’international, en particulier de la part des Etats-Unis, ont encouragé Téhéran à exiger davantage de concessions. D’anciens hauts responsables américains, y compris d’anciens membres de l’administration Obama, protestent contre la tournure très dangereuse que risquent de prendre les événements.

Les membres du groupe P5+1 ont convenu que le principal objectif de ces négociations était de s’assurer que le régime n’obtiendrait jamais d’armes nucléaires.

Un nouveau rapport par le groupe d’opposition CNRI, qui a passé en revue 12 ans de négociations internationales, montre que le Guide Suprême l’ayatollah Ali Khamenei se trouve seul au centre des décisions et a toujours maintenu trois lignes rouges : Pas d’accès aux sites militaires iraniens par les inspecteurs des Nations Unies ; pas de possibilité d’interroger les scientifiques nucléaires ; et continuation du programme de Recherche et Développement nucléaire. Ce sont les trois éléments essentiels du programme nucléaire militaire du régime.

Les actions et remarques des responsables iraniens, en particulier du Guide Suprême, vont dans le sens de cette réalité. Le jeudi 23 juin, il a encore une fois répété ces trois lignes rouges. Cela montre qu’alors qu’il tente de mettre fin aux sanctions internationales, il n’a aucune intention de renoncer à la prolifération nucléaire du régime et cherche toujours à obtenir la bombe nucléaire.

Dans le but de garantir que les mollahs n’obtiennent pas d’arme nucléaire, les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU doivent être totalement implémentées, les inspections des sites militaires et non-militaires iraniens doivent être menées sans contrainte, le régime doit répondre aux questions sur les dimensions militaires de son programme nucléaire, et il doit autoriser l’interrogation de ses scientifiques nucléaires.

Alors que cette crise est plus que jamais sous les projecteurs de la communauté internationale, nous souhaitons l’avertir que toute concession dans ces zones essentielles aura des répercussions dramatiques sur la paix et la sécurité mondiales. Tout accord échouant à inclure ces dispositions minimales serait inacceptable.

Alejo Vidal-Quadras
Président du Comité International pour la Recherche de la Justice (International Committee In Search of Justice – ISJ)
Ancien Vice-Président du Parlement Européen (1999-2014)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe