mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-Résistance : L’ISJ demande le retrait des restrictions inhumaines touchant Achraf

Iran-Résistance : L’ISJ demande le retrait des restrictions inhumaines touchant Achraf

 CNRI – A la suite du refus des forces irakiennes de permettre aux médecins d’entrer au camp d’Achraf, le Comité international pour l’application de la justice (ISJ), soutenu par 2000 parlementaires d’Europe et d'Amérique du Nord, dirigée par le Vice-Président du Parlement européen M. Alejo Vidal-Quadras, a appelé au « retrait des restrictions illégales et inhumaine imposées aux résidents d’Achraf » en Irak.

Voici le texte de la déclaration de l’ISJ :

Communiqué de presse

Après l'interdiction faite aux médecins de traiter les malades :

L’ISJ demande le retrait des restrictions illégales et inhumaines imposées aux résidents d’Achraf

C’est avec une profonde inquiétude que nous avons appris que les forces irakiennes ont empêché une équipe de médecins d'entrer dans le camp d’Achraf en Irak. Ils allaient effectuer des opérations chirurgicales sur des patients dans le camp, en particulier des femmes. Certains souffrent de graves maladies comme le cancer.

Alors que les résidents d'Achraf, membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), n'ont pas accès aux hôpitaux en Irak, le refus d'autoriser des médecins d’entrer dans le camp est un acte criminel et inhumain qui ne peut être toléré en aucune manière dans le monde aujourd'hui.

Nous insistons sur le fait que la dernière mesure prise à l'encontre des résidents d'Achraf viole les conventions internationales et prépare le terrain à un crime contre l'humanité. Nous mettons en garde le conseiller irakien à la sécurité nationale, M. Mowaffagh al-Roba’i, de mettre fin à la violation des droits les plus fondamentaux des résidents d'Achraf pour plaire à la dictature religieuse au pouvoir en Iran.

Nous tenons à rappeler au gouvernement irakien que la manière dont il traite les résidents d'Achraf est l'un des principaux critères de son indépendance et de son attachement à la démocratie. Les circonstances actuelles à Achraf ont profondément découragé les députés européens et, si elles devaient se poursuivre, ils seront obligés de changer leur position actuelle de soutien au gouvernement irakien.

L’ISJ tient à exprimer sa solidarité avec les résidents d'Achraf et appelle le gouvernement américain et ses forces, le Secrétaire général des Nations Unies et toutes les organisations internationales compétentes à intervenir immédiatement pour faire lever les restrictions illégales et inhumaines imposées aux résidents d’Achraf.

Comité international pour l’application de la justice
Le 5 avril 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe