lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran Résistance : Les chrétiens de Genève aux côtés des résistants d’Achraf

Iran Résistance : Les chrétiens de Genève aux côtés des résistants d’Achraf

CNRI – Lors d’une Conférence de presse à Genève le 23 janvier en faveur du statut de réfugié des résistants de la Cité d’Achraf en Irak, qui abrite les Moudjahidine du peuple d’Iran, principal mouvement d’opposition iranien, plusieurs parlementaires et personnalités suisses se sont exprimés.

Voici l’intervention du Pasteur Daniel Neeser, de l’Eglise protestante de Genève :

« J’espère que nous verrons bientôt la fin des souffrances des Iraniens sous la dictature religieuse et l’instauration de la démocratie en Iran, » disait l’abbé Pierre dans son dernier communiqué le 23 décembre 2006, à la suite d’une rencontre avec Mme Radjavi.

Je ne peux que suivre cette grande figure de la solidarité humaine, récemment partie pour les jardins paisibles du Seigneur, et faire miens ces souhaits et cette espérance.

Qu’un pasteur et un prêtre s’associent pour dénoncer une dictature religieuse montre bien la complexité de votre combat, mais aussi l’obligation des responsables ecclésiastiques de se démarquer de toute religion quand sa pratique est dévoyée et instrumentalisée pour des projets politiques et économiques confiscatoires et inhumains.

Notre paroisse soutient votre combat pour le maintien de la protection du HCR sur le camp d’Achraf. Elle s’associe à toutes les voix qui demandent que ce camp de réfugiés ne soit pas démantelé, ce qui conduirait ses habitants à l’exil, à la violence et à la mort.

Dans notre humanité en perte de repères, un camp de réfugié est, en quelque sorte, le dernier recours de ces millions de nos frères et soeurs en humanité qui errent sur les routes du monde en quête d’un abri pour survivre. Le HCR a la lourde mais belle mission de préserver ce statut. Il est le seul à pouvoir le faire et s’il ne le fait pas, c’est le dernier rempart devant la barbarie qui s’effondre. En effet, qui y a-t-il en dessous du statut de réfugié ? Rien ! Rien si ce n’est la soumission absolue à l’appétit des puissants, rien si ce n’est la mort devant les lois iniques, rien si ce n’est notre propre déshumanisation. Etre réfugié est l’ultime stade avant le déni du droit à l’existence. N’envoyons pas ces êtres vivants vers le néant.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe