lundi, juillet 22, 2024
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceL’ancien Premier ministre kosovar Avdullah Hoti : Soutenir la lutte du peuple...

L’ancien Premier ministre kosovar Avdullah Hoti : Soutenir la lutte du peuple iranien pour la liberté est notre devoir


S’exprimant lors du Sommet mondial pour un Iran Libre 2024 à Paris, le député et ancien Premier ministre du Kosovo, Avdullah Hoti, a exprimé son soutien à la lutte du peuple iranien pour la liberté et la démocratie. Hoti a souligné que la présence de délégués du monde entier montre un engagement déterminé à soutenir les aspirations démocratiques du peuple iranien.

Le député kosovar a souligné que le régime oppressif actuel en Iran ne peut pas durer, prédisant qu’il sera bientôt considéré comme un chapitre regrettable de la riche histoire de l’Iran. Il a rassuré Maryam Radjavi, la dirigeante du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), de la sympathie et du soutien de sa délégation, soulignant son rôle de lueur d’espoir pour des millions d’Iraniens désirant une vie libre et digne.

Il a posé une question cruciale à la communauté internationale : « Est-ce que nous, le monde démocratique, en faisons assez pour soutenir la résistance du peuple iranien pour la liberté ? » Hoti a plaidé en faveur de sanctions plus efficaces contre le régime et a appelé à des signaux clairs et unifiés de la part de la communauté mondiale envers les responsables de violations des droits humains, afin de garantir qu’ils soient traduits en justice.

Hoti a souligné la résilience et la force croissante de la résistance iranienne, convaincue que la justice divine prévaudra. Il a exhorté l’équipe de Mme Radjavi à préparer l’organisation d’une société iranienne libre, soulignant l’importance de consolider les droits de l’homme et la démocratie tout en garantissant la coexistence de la foi, de la culture et de la diversité.

Le texte du discours de l’ancien Premier ministre Avdullah Hoti :

Honorable Madame Radjavi, dignitaires, membres des parlements, mesdames et messieurs. Au nom de la délégation du Kosovo, les députés Selemanaj et Hoxhaj, tous deux anciens vice-premiers ministres, ainsi que le collègue du Monténégro, le député Nikolla Camaj, c’est un grand honneur pour moi de m’adresser à ce public distingué.

En tant que jeunes pays, le Kosovo et le Monténégro participent aux efforts du monde démocratique pour soutenir le peuple iranien en faveur de la liberté et de la démocratie. Je crois que notre présence aujourd’hui du monde entier témoigne de notre soutien déterminé au peuple iranien. Il est clair aujourd’hui que le régime oppressif actuel ne peut pas durer. Je pense que cela sera bientôt considéré comme un incident malheureux dans la grande histoire du peuple iranien. L’histoire nous a appris que tous les régimes oppressifs finissent par échouer.

Chère Madame Radjavi, vous avez notre sympathie et notre soutien, comme toujours. Et parfois, il peut sembler que vos efforts n’apportent pas le changement que vous recherchez pour votre peuple. Mais rappelez-vous que vous êtes le seul espoir pour des millions de garçons et de filles qui veulent vivre une vie libre et décente. Pour les hommes et les femmes qui souhaitent élever leurs enfants heureux et libres. Pour les professeurs d’université et les universitaires qui souhaitent faire partie de la communauté universitaire mondiale. Pour les médecins et infirmières qui doivent soigner les personnes torturées par le régime. Et pour les étudiants, les jeunes talents et les entrepreneurs qui aspirent à parcourir le monde.

Mais est-ce que nous, le monde démocratique, en faisons assez pour soutenir la résistance du peuple iranien pour la liberté ? Je crois que cela est sujet à débat. Il est vrai que les sanctions contre le régime iranien doivent être mieux ciblées pour garantir que le régime soit directement touché. Et ils devraient être illimités et coordonnés dans tout le monde démocratique. En outre, nous devons être clairs et donner des signaux clairs à tous les individus responsables de violations des droits humains, de tortures et d’exécutions, qu’ils seront punis.

Mesdames et messieurs, la résistance du peuple iranien est aujourd’hui plus forte. Et le soutien du monde démocratique est plus fort. Nous avons assisté à de nouveaux développements le mois dernier. Je crois fermement que Dieu agit de manière mystérieuse. Et nous l’avons vu tout au long de l’histoire. Dieu soutient ceux qui recherchent la justice. Et je crois qu’il est maintenant temps pour l’équipe de Madame Radjavi de commencer à préparer la façon dont la société iranienne libre va être organisée. Comment les droits de l’homme et la démocratie seront cimentés et comment la foi, la culture et la diversité du peuple iranien vont coexister dans un Iran libre et démocratique. Je crois que cela mobilisera les gens à l’intérieur et à l’extérieur de l’Iran.