mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésIran: récession et stagnation pour l'économie - FMI

Iran: récession et stagnation pour l’économie – FMI

CNRI –  L’économie en Iran fait face à une perspective de stagnation économique, une croissance négative et de fortes incertitudes d’une reprise à court terme, a indiqué le Fonds monétaire international dans son premier rapport sur l’état de l’économie du pays depuis trois ans.

L’évaluation souligne notamment que la performance macro-économique du pays s’est dégradée en raison des réformes sur les subsides à la fin de 2010 et le renforcement des sanctions internationales en 2012.

Dans son communiqué de presse publié cette semaine, le FMI explique:
« Les perspectives d’une reprise à court terme restent extrêmement incertaines. Avec des revenus pétroliers limités et des contraintes dans les transactions financières internationales, il faut prévoir une stagnation de l’économie iranienne en 2014, avec un récession de 1¾ % du PIB.

 » Avec 10% de points de PIB en baisse sur le totale des revenus depuis 2010-11, les autorités ont réduit les dépenses, et la balance globale du budget a baissé d’un surplus de 3 % du PIB en 2010-11, pour atteindre 1% du PIB de déficit pour l’exercice budgétaire 2013-14 qui s’achève en Iran à la fin mars.

 » Le déficit de l’ ‘Organisation des subsides ciblés’ reste cependant élevé, conduisant à un déficit global de 2¼ % du PIB pour 2013-14. Au cours de ces chocs, la situation monétaire est restée relativement adaptée, alors que les taux d’intérêt domestiques ont été de plus en plus négatifs en termes réels. La situation financière a également été défavorable, notamment en termes de qualité et de profitabilité du capital.

 » La perspective actuelle reste extrêmement incertaine et sujette à des risques de dégradation. Entre-temps les autorités ont pris des mesures pour rendre plus attractif, en termes de régulation, les investissements étrangers dans le secteur pétrolier. Mais des risques de dégradation liées notamment à l’issue des négociations sur le nucléaire entre Téhéran et les 5+1, persistent.

 » Le rapport du FMI a été réalisé en vertu de l’article IV des ‘Articles d’Accord du FMI’, selon lequel le Fonds tient des discussions bilatérales avec les membres, et une équipe va dans le pays concerné pour recueillir des informations économiques et financières, et discuter avec les autorités sur les développements et les politiques économiques du pays. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe