vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-Radjavi : Le moment est venu d’abandonner la politique de complaisance avec...

Iran-Radjavi : Le moment est venu d’abandonner la politique de complaisance avec les mollahs

Iran-Radjavi : Le moment est venu d’abandonner la politique de complaisance avec les mollahsCNRI – La semaine dernière une manifestation de grande ampleur était organisée devant la Maison Blanche à Washington le 19 janvier, par les Irano-Américains venus de 40 Etats. Ils appelaient tous à un changement de régime en Iran et à un changement de la politique américaine vis-à-vis de la dictature intégriste. Ce qui suit est le texte intégral du message de Maryam Rajavi, présidente de la République élue du Conseil national de la Résistance iranienne, à ce rassemblement :

Je vous salue à tous pour ce rassemblement magnifique et animé aujourd’hui à Washington.

Vous êtes réunis au moment où le monde reconnaît le bien-fondé des requêtes des Iraniens et se rapproche d’un consensus international pour renvoyer le dossier nucléaire du régime clérical devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Cette situation est avant tout le résultat des efforts de la Résistance iranienne et de chacun d’entre vous, qui avez persévéré dans cette juste cause.

Ce sont vos efforts qui ont exposé les objectifs néfastes des mollahs.

Renvoyer le dossier nucléaire des mollahs devant le Conseil de Sécurité n’est que la première étape.

Le moment est venu de renvoyer les dossiers des crimes des mollahs contre le peuple iranien et de leur soutien au terrorisme devant le Conseil de Sécurité de l’ONU et de traduire les dirigeants du régime devant une cour de justice internationale.

Le moment est venu d’abandonner la politique de complaisance sous toutes ses formes.

Le peuple iranien et sa Résistance sont les principales victimes de cette politique.

Les Moudjahidine du peuple ont été placés sur la liste des organisations terroristes pour plaire aux mollahs.

Les partisans de cette politique ont taxé les combattants de la liberté de l’Iran de terroristes et ont déroulé le tapis rouge pour recevoir les dirigeants terroristes d’Iran.

La politique de complaisance a donné le pouvoir aux mollahs d’imposer une menace majeure au monde par leur politique aventuriste.
 
La réponse principale à cette crise est, avant toute autre chose, un changement de régime en Iran. Il ne peut s’accomplir que grâce aux efforts du peuple iranien et de sa résistance organisée.

Ainsi, le moment est venu de retirer les Moudjahidin de la liste du terrorisme et de mettre fin aux restrictions injustifiées imposées à la Résistance iranienne ces dernières années.

Mes chers compatriotes,

Pendant les négociations nucléaires avec Téhéran en novembre 2004, la troïka européenne avait fait la promesse honteuse de maintenir les Moudjahidine du peuple sur la liste du terrorisme si les mollahs acceptaient de suspendre l’enrichissement d’uranium. Aujourd’hui, alors que le régime redémarre l’enrichissement en dépit des protestations de l’Europe, il ne reste aux Européens que la honte d’avoir mené cette politique de complaisance. Voilà le résultat de la complaisance avec les mollahs.

Nous avons averti il y a plusieurs années que la complaisance ne faisait qu’encourager les mollahs et que leur dossier nucléaire devait être renvoyé devant le Conseil de Sécurité. Il y a quelques jours, le ministre des Affaires étrangères britannique a reconnu que l’UE aurait pu faire comparaître immédiatement le dossier du régime devant le Conseil de Sécurité au moment où il s’est avéré qu’il avait violé ses obligations.

Malheureusement, les avertissements de la Résistance iranienne sur l’ingérence croissante des mollahs en Irak n’ont pas été entendus non plus. En conséquence, les mollahs se sont infiltrés dans tous les ministères et organes du gouvernement et ont ouvert des centres de torture clandestins. Aujourd’hui, beaucoup d’Irakiens parlent d’une occupation cachée de l’Irak par les mollahs. En s’engageant dans une fraude électorale massive et un trucage des élections parlementaires, les mollahs ont tenté d’asseoir leur influence dans ce pays.

Durant la courte période qui a suivi l’ascension d’Ahmadinejad, les mollahs ont intensifié de manière spectaculaire leur opposition à la paix au Moyen-Orient et menacent les pays de la région et le monde avec encore plus de belligérance.

Les mollahs sont convaincus que la communauté internationale n’a pas la volonté de prendre des mesures contre leur politique.

Le test décisif pour s’opposition à Téhéran est un changement de la politique des États-Unis et de l’Europe vis-à-vis des Moudjahidine du peuple. L’attitude insolente du régime ne peut s’expliquer que par l’inclusion de son principal mouvement d’opposition sur la liste du terrorisme et par les restrictions qui lui sont imposées.

La liste du terrorisme et les pressions sur la Résistance iranienne sont les principaux obstacles à l’instauration de la liberté. Comme 2,8 millions d’Irakiens l’ont attesté dans leur déclaration en avril dernier, les pressions et les restrictions contre le peuple iranien « ont bouleversé le rapport de force stratégique avec le régime iranien dans cette région sensible du monde ».

Tant que cette désignation sera en vigueur, les mollahs n’auront pas à s’inquiéter puisque la principale menace à leur existence sera contenue.

Nous n’attendons rien d’autre des gouvernements occidentaux que de retirer les obstacles qu’ils ont placés avec leur complaisance sur le chemin de la lutte du peuple iranien.

L’étiquette de terroriste est l’héritage de leur politique de complaisance amorale qui a échoué. Le moment est venu d’y mettre fin.

Le renversement du régime iranien est ce que désire la nation iranienne et il est indispensable à la paix et à la sécurité mondiales.

Ainsi, restreindre la Résistance qui est le principal catalyseur de ce changement en Iran pourrait mener à un désastre d’ampleur mondiale.

Mes chers compatriotes,

Notre nation enchaînée se situe à un tournant critique, qui met une lourde charge sur nos épaules.

Au nom de la Résistance iranienne, j’appelle à la solidarité dans la grande nation iranienne contre la théocratie et ses partisans.

Les mollahs ont fait tout leur possible pour détruire la forteresse de la liberté, le coeur de la Résistance iranienne, qui est la Cité d’Achraf. Mais Achraf a résisté et résistera encore. Les combattants de la liberté d’Achraf ont juré de continuer à brandir le drapeau de la Résistance jusqu’à ce que la liberté règne en Iran.

Cette détermination a poussé le monde à respecter et à reconnaître le droit sacré du peuple iranien à résister.

Je rends hommage à chacun d’entre vous qui hissez ce drapeau à travers le monde.

Vive la grande nation iranienne !

Vive la Liberté !

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe