mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : "Les Vingt-sept n'ont plus d'excuse"

Iran : « Les Vingt-sept n’ont plus d’excuse »

Par Gérald Papy

La Libre Belgique – Maryam Radjavi réclame que les Moudjahidine du Peuple soient retirés de la liste des organisations terroristes de l'UE. Décision de justice à la clé. La présidence du Conseil national de la Résistance iranienne, vitrine de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI), était à Bruxelles mercredi dans le cadre de la campagne du principal mouvement d'opposition iranien pour être retiré de la liste des organisations terroristes de l'Union européenne.

 

Par Gérald Papy

La Libre Belgique – Maryam Radjavi réclame que les Moudjahidine du Peuple soient retirés de la liste des organisations terroristes de l'UE. Décision de justice à la clé.

Entretien

La présidence du Conseil national de la Résistance iranienne, vitrine de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple d'Iran (OMPI), était à Bruxelles mercredi dans le cadre de la campagne du principal mouvement d'opposition iranien pour être retiré de la liste des organisations terroristes de l'Union européenne.

Forte d'une décision favorable d'une juridiction britannique (lire ci-dessous), Maryam Radjavi a accordé une interview à "La Libre".

En quoi, selon vous, l'arrêt de la Cour d'appel de Londres sur le retrait de votre organisation de la liste des organisations terroristes au Royaume-Uni force l'Union européenne à revoir elle-même votre inscription sur la liste européenne ?

Ce verdict est très important, parce les juges ont examiné le dossier à fond. C'est aussi très important au plan européen, parce que le fondement de l'inscription de l'OMPI sur la liste de l'Union européenne était le Royaume-Uni. Maintenant, il n'y a plus aucune raison pour le maintien de l'OMPI.

Comment pensez-vous convaincre les 27 de votre "bon droit" ?

Le conseil des ministres a accusé réception (de la lettre lui étant adressée signifiant l'arrêt de Londres, NdlR) et a répondu être en train de l'examiner et a dit vouloir répondre rapidement. Il y a aucune raison de maintenir l'OMPI sur la liste. Je suis sûr que le régime des mollahs est en train de faire pression sur le conseil des ministres pour empêcher cette décision. Mais ignorer les verdicts de la cour de Londres et de la cour de Luxembourg serait une violation de l'état de droit. Et une contradiction de la raison d'être de l'Union européenne. C'est pourquoi les Vingt-sept doivent accepter ce verdict. Sinon, il s'agira d'une grande concession au régime des mollahs et d'un encouragement pour qu'il soit plus arrogant.

Malgré le rapport sévère de l'Agence internationale de l'énergie atomique, les Six se proposent de présenter une nouvelle offre de coopération avec le régime de Téhéran sur le dossier nucléaire. Pensez-vous que le régime iranien pourrait accepter un compromis ?

Non. Le régime des mollahs a décidé de poursuivre son programme pour obtenir la bombe atomique, parce qu'il veut exporter le terrorisme et l'intégrisme dans les pays arabo-musulmans et dans le monde. Il en a besoin. C'est pourquoi Khameneï et Ahmadinejad ont dit à plusieurs reprises qu'ils ne pouvaient pas arrêter l'enrichissement d'uranium. Cette fois-ci comme dans le passé, le régime des mollahs n'acceptera pas la proposition de M. Solana. Il veut seulement gagner du temps. Il y a cinq ans que l'Union européenne négocie avec lui. Avec quel résultat ?

N'y a-t-il tout de même pas de fortes divisions au sein du régime de Téhéran sur ce dossier ?

Non. Il y a un consensus pour obtenir la bombe atomique. C'est Rafsandjani qui a qui a lancé le projet. Si lui (un conservateur modéré, NdlR) pense comme cela, que faut-il espérer des soi-disant modérés ? Le régime des mollahs ne peut pas accepter un degré de divergence sur ce dossier. S'il concède un pas en arrière, il va tomber. C'est une caractéristique d'une dictature religieuse. Malheureusement, les pays occidentaux ne comprennent pas cette réalité. Les Européens cherchent toujours un interlocuteur modéré. Mais après Rafsandjani, après Khatami, on a Ahmadinejad. De quel modéré s'agit-il ? En persan, on dit qu'"une vipère ne peut pas accoucher d'une colombe".

Votre organisation a fait état, ces derniers jours, de bombardement sur le camp d'Ashraf en Irak contre vos militants. N'avez-vous pas des garanties de la part du gouvernement irakien et de l'armée américaine pour votre sécurité ?

Les militants des Moudjahidine qui sont à Ashraf sont protégés par la 4e Convention de Genève. Les responsables de leur sécurité sont les Etats-Unis. Malheureusement, le régime des mollahs s'ingère totalement en Irak. Cette attaque est un acte de guerre, une réaction au verdict de la cour d'appel de Londres, parce que l'Organisation des Moudjahidine du peuple est la seule alternative au régime des mollahs. Ce qui explique sa peur.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe