dimanche, novembre 27, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran: Paris met en garde Téhéran contre les "effets" de nouvelles sanctions

Iran: Paris met en garde Téhéran contre les « effets » de nouvelles sanctions

Agence France Presse – La France a mis en garde vendredi l’Iran contre les "effets" pour son économie d’un durcissement des sanctions adoptées en raison de ses activités nucléaires sensibles, après le non respect de la résolution 1737 constaté par l’AIEA.

 "La résolution 1737 a eu un certain effet et approfondir cette résolution pourrait avoir d’autres effets", a déclaré le porte-parole adjoint du ministère, Denis Simonneau.

"Nous estimons qu’il convient d’approfondir les sanctions", a-t-il dit.

Les sanctions créent "dans l’esprit des investisseurs ou des opérateurs économiques et commerciaux qui traitent avec l’Iran le sentiment qu’aujourd’hui il faut sans doute être plus prudent et modérer ses ardeurs", a-t-il estimé.

Le durcissement des sanctions peut avoir lieu en examinant si "certaines activités qui n’étaient pas mentionnées méritaient d’être mentionnées" et "si certaines personnalités qui n’étaient pas mentionnées méritaient de l’être", a-t-il expliqué.

Le Conseil de sécurité avait imposé des sanctions à l’Iran dans une résolution adoptée le 23 décembre, qui donnait à Téhéran un délai de 60 jours pour se conformer aux demandes de l’AIEA.

Dans un rapport au conseil des gouverneurs de l’Agence des 35 Etats membres et au Conseil de sécurité des Nations unies, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a conclu que l’Iran n’avait pas respecté la résolution de l’ONU demandant la suspension de ses opérations d’enrichissement d’uranium pour garantir qu’il ne cherche pas à se doter de l’arme atomique.

La France avait réagi jeudi à la publication du rapport en disant souhaiter l’adoption d’une nouvelle résolution de l’ONU pour "continuer les sanctions" à l’encontre de l’Iran.

Les six grandes puissances impliquées dans les discussions sur le dossier nucléaire iranien doivent se réunir lundi à Londres au niveau des directeurs politiques après le refus de Téhéran de se conformer aux exigences de l’ONU.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe