lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : Maryam Radjavi savoure sa victoire

Iran : Maryam Radjavi savoure sa victoire

France 3 – 19/20 , 12 décembre – L’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, crée en 1965 en opposition au régime du chah d’Iran puis à la République islamique, obtient gain de cause devant la justice européenne. Considéré comme un mouvement terroriste, les Moudjahidne avaient vu geler leurs avoirs européens. Le tribunal de première instance de l’union estime que cette décision a été prise en violation des droits de la défense et l’annule.

Caroline Sinz :

Maryam Radjavi savoure sa victoire. La dirigeante de la résistance iranienne invitée au Parlement de Strasbourg apprend l’annulation des sanctions contre son organisation classée terroriste par l’Union européenne. Une réhabilitation pour cette militante en lutte contre le régime des mollahs iraniens.

Maryam Radjavi : « C’est une grande victoire de la justice sur les compromis avec les mollahs, parce que cette étiquette c’était à la demande du régime des mollahs. »

L’Union européenne est bien embarrassée. Elle pourrait être obligée de rayer les Moudjahidine de sa liste des organisations dangereuses, un camouflet de sa politique anti-terroriste, calquée sur celle des nations unies, mais les preuves manquent.

Jean-Claude Piris, chef du service juridique du conseil des ministres européens : « le conseil n’a jamais adopté une décision, un nom ou une entité ou une personne sur cette liste dans l’arbitraire. Donc il y avait des motifs. Mais pour des raisons erronées, mais qui font qu’on a suivi un peu le chemin des Nations Unies qui ne motivaient pas et qui étaient leader en matière de sanctions, nous n’avons pas jugé utile de refaire la motivation explicitement. »

Un camouflet aussi pour la justice anti-terroriste française et pour le juge Bruguière. En 2003 au lendemain de la guerre en Irak, il lance une grande opération policière contre les Moudjahidine basés en région parisienne. Des militants accueillis en France depuis 20 ans, de retrouvent soudain désignés comme de dangereux terroristes. 17 d’entre eux, dont Maryam Radjavi, sont toujours mis en examen dans ce dossier.

Mais aujourd’hui les intérêts des Moudjahidine rejoignent ceux de la communauté internationale en plein bras de fer avec l’Iran sur le dossier nucléaire.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe