samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Manifestations et affrontements incessants dans des dizaines de villes au...

Iran : Manifestations et affrontements incessants dans des dizaines de villes au 7ème jour du soulèvement – Vidéo

Iran : Manifestations et affrontements incessants dans des dizaines de villes au 7ème jour du soulèvement

Soulèvement en Iran – Communiqué No.31

Mercredi 3 janvier, au septième jour du sursaut populaire en Iran, Téhéran et d’autres villes du pays ont été la scène de manifestations contre le régime despotique. Dans le district de Shirabad à Zahedan, des escarmouches ont éclaté entre les forces anti-émeutes et les manifestants. Les nervis du régime ont tiré sur la population et celle-ci a riposté avec des pierres.

A Ahvaz, les miliciens Bassiji sont arrivés sur les lieux avec des uniformes de police. Les moto-voltigeurs Bassiji se déplacaient en provoquant la cohue et en faisant tourner leurs armes pour terroriser la population.

La brave jeunesse de Shadegan (à Ahvaz) a riposté aux attaques des gardes anti-émeutes en lançant des pierres.

A Bandar Abbas, les slogans tels que « mort à Khamenei », et « mort au dictateur » résonnent partout.

Soulèvement en Iran - Bandar Abbas

A Dezfoul, les braves manifestants ont crié « Seyyed Ali honte à toi, quitte le pays », et des affrontements ont éclaté dans le quartier Sabzeh Ghaba.

A Malayère, le grondement du slogan « la nation mendie, Khamenei vit comme un Dieu », a rempli l’atmosphère de la ville.

À Ispahan, des escarmouches ont éclaté entre les forces anti-émeutes et les manifestants qui scandaient « Seyyed Ali, honte à toi, abandonne le pouvoir ». Les agents anti-émeute ont tiré à bout portant sur les manifestants.

Dans le village de Ghourtan à Ispahan, des affrontements ont éclaté et le bruit d’une explosion s’est fait entendre dans la zone de conflit.

Certains officiers de police ont fui devant les manifestants à Joughabad, dans la province d’Ispahan. À Kermanchah, des policiers ont échappé à la colère de jeunes manifestants.

Une grande foule s’est rassemblée dans la rue de Farmandary à Torbat Heydariyeh. Les manifestants ont scandé contre le régime: « Laissez la Syrie, pensez à nous. »

Le Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 janvier 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe