mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : «Rapport détaillé sur les activités de la mafia de la...

Iran : «Rapport détaillé sur les activités de la mafia de la richesse et du pouvoir» (3e partie)

 CNRI – Un rapport détaillé des activités de la mafia de la richesse et du pouvoir a été publié le 9 juin par l’agence de presse Fars. Ce rapport expose le pillage astronomique de Hachemi Rafsandjani, ancien président des mollahs, et de sa famille taxée de « Mafia de la richesse et du pouvoir ».
Voici la troisième partie :

La mafia de la richesse et du pouvoir use de son influence à la municipalité 

Suite à une demande de la mairie pour un permis de vente par Mme Farzine, propriétaire d'une parcelle de jardin de 2270 mètres carrés située à côté du parc Jamchidieh, le permis a été refusé en raison d'une machination de M. Ali Hachemi (neveu de M. Hachemi Rafsandjani) et Karbaschi (alors maire de Téhéran).

L'excuse pour ne pas délivrer le permis était un plan d'expansion pour le parc Jamchidieh. Le propriétaire était sous pression, menacé et intimidé par la municipalité. Ali Hachemi qui représentait la municipalité a acheté le jardin au nom de son épouse, Maryam Hachemi Nejad-Kachkoui, pour un prix très modeste de 90 millions de tomans.

Quelques mois plus tard, après avoir supprimé les obstacles à la vente et les éléments qui en réduisait le prix, il a revendu le jardin pour 1,9 milliards de rials. Ali Hachemi a versé 350 millions de rials de pot-de-vin à Karbaschi (alors maire de Téhéran) pour annuler le magnifique plan d'expansion du parc Jamchidieh, qui pouvait englober ce jardin et, du coup, n’en a pas permis la vente. Il lui a fait arrêter aussi le plan d’aménagement de la route de Jamchidieh qui pouvait englober 500 mètres de jardin pour un passage de l’eau. 

Cette mauvaise politique économique du soit disant Gouvernement de la Construction (sous la présidence de Hachemi Rafsandjani) a eu des conséquences néfastes pour le pays, y compris sur la différence de classe et le fossé qui sépare les riches et les pauvres. Malheureusement, au cours de ces années, ce fossé est passé de 70 à 1. Cela veut dire que pour un riche qui gagne 700.000 rials, un pauvre gagnera 10.000 rials.

La création de la mafia de la richesse et du pouvoir

Comme mentionné ci-dessus, une mafia très complexe a été créée en Iran et la dynastie de M. Hachemi Rafsandjani joue un rôle très important dans son leadership. Dans cette partie, nous examinerons l'évolution de la création de ce réseau mafieux.

Les conditions d'urgence pendant la guerre avec l'Irak ont créé une situation dans laquelle le gouvernement a monopolisé l'économie. Mais à la fin de la guerre et des conditions d'urgence, il a été question de privatiser l'économie. Les nouvelles conditions dans le domaine économique ont offert des privilèges économiques à certains responsables gouvernementaux et à des familles de responsables. C’est la dynastie de M. Hachemi Rafsandjani qui, pour diverses raisons, a le plus bénéficié de privilèges. Cependant, ça ne s’est pas arrêté là. Au contraire, ce ne fut qu’un début. Ceux qui jouissaient de privilèges dans les domaines du pouvoir et de la politique se sont alliés et par conséquent un réseau mafieux connu sous le nom de Kargozaran a émergé.

Après avoir passé quelques années dorées, ils ont voulu légaliser et entretenir ces privilèges. Ainsi, ils ont décidé d'une part, de sauvegarder leur présence active et importante dans les centres de législation, et d’autre part, de maintenir M. Hachemi à la présidence. Ils pensaient que cela leur apporterait d’autres jours dorés dans le futur.

L’annonce du parti Kargozaran-e Sazandegi lors de la cinquième campagne législative visait à concrétiser les objectifs décrits. N’ayant pu obtenir ce qu’il souhaitait dans les deux domaines mentionnés, la mafia de la richesse et du pouvoir a créé de nouvelles conditions qui n’étaient pas adaptées à sa situation politique. À l'heure actuelle, ayant perdu son emprise sur des centres de privilège, cette mafia voit son existence, tout comme son acquisition des richesses et son expansion du pouvoir, menacées. Ainsi, en faisant entrer en jeu M. Hachemi, elle vise à en faire une victime en échange de la protection de ses intérêts.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe