jeudi, décembre 1, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : L'infrastructure scolaire en état de dégradation avancé

Iran : L’infrastructure scolaire en état de dégradation avancé

Iran : L’argent du pétrole dans les assiettes des Iraniens ?!CNRI – Le mois de Mehr, 23 septembre – 23 octobre, est celui de la rentrée scolaire en Iran. Or la situation des établissements du primaire et du secondaire est catastrophique. Rappelons que 70% de la population iranienne a moins de 25 ans, ce qui signifie une grande proportion d’enfants en âge scolaire. Le journal Chargh du 17 juin dernier en brossait un tableau apcalyptique dont voici un aperçu dans la capitale et en province :

 

Téhéran : 400 écoles louent leurs locaux. 120 ont reçu l’ordre d’évacuer les lieux pour manque de sécurité des bâtiments.

Hamedan : La province manque de 7000 salles de classes.

Golestan : 50 % des classes fonctionnent en deux équipes, un groupe d’élèves le matin et l’autre l’après midi. La province manque de 12.000 salles de classes. 77% des villages manquent d’école.

Khorassan du nord : 2350 salles de classes sont en ruine. 500 classes se déroulent dans des locaux loués. 61% des salles de classes sont en mauvais état.

Fars : 55% des 9600 établissements scolaires fonctionnent sur deux équipes, du matin et de l’après-midi. Les bâtiments de 1300 écoles sont dangereux. 1200 classes sont surpeuplées.

Kohkilouyeh et Boyer Ahmad : 2000 classes fonctionnent en deux équipes matin et après-midi. Il manque 4000 salles de classes. 80% des établissements scolaires n’ont pas d’équipements répondant aux normes de sécurité. 8300 salles de classe sont dans un état dégradé avancé et 300 classes surpeuplées. Pour que les écoles des villages puissent assurer une journée continue aux élèves, il faudrait construire 3000 salles de classe.

Lorestan : Il manque 5000 salles de classes et 5230 salles doivent être rénovées aux normes anti-sismiques.

Chahar Mahal Bakhtiari : Les bâtiments de 250 écoles sont déclarés dangereux. Il manque 2800 salles de classes.

Centre : 15% des classes sont dans une situation critique. 60% des salles de classes ont besoin d’être rénovées et les murs renforcés. 40.000 élèves étudient sous des toits qui menacent de s’écrouler.

Azerbaïdjan de l’ouest : Il manque 2800 nouvelles salles de classes. 3.788 salles sont en ruines. 5964 classes fonctionnent en deux équipes du matin et de l’après-midi.

Azerbaïdjan de l’est : 5000 salles de classe sont en état de ruines. 3500 salles ne sont pas aux normes anti-sismiques. 11937 salles de classes sont hors normes.

Province de Téhéran : Il manque 30.000 salles de classes.14.696 classes sont en état de ruines. 40 % des écoles sont dans des locaux loués ou en état de ruine. 20.000 salles ont besoin d’être rénovées.
Ardebil : Il manque 4129 classes.

Khorassan Razavi : 30 % des écoles fonctionnent en deux équipes du matin et de l’après-midi. Il manque 11.000 classes. 95% des établissements ont besoin d’être rénovés ou reconstruits.

Ispahan : Les bâtiments de 50% des écoles ont besoin d’être renforcés. 13% des écoles sont en ruines.

Kermanchah : 25% des écoles sont anciennes et doivent être reconstruites.

Zendjan : 459 écoles sont en état de ruine, 887 écoles ont besoin de renforcer la construction des murs.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe