vendredi, février 3, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran: les Six grands discuteront à partir de mercredi de nouvelles sanctions

Iran: les Six grands discuteront à partir de mercredi de nouvelles sanctions

Agence France Presse – Les six grandes puissances impliquées dans les discussions sur le dossier nucléaire iranien poursuivront dès mercredi à New York leurs discussions encore infructueuses sur de nouvelles sanctions contre l’Iran, a indiqué lundi un haut responsable américain.

"Nous avons eu des discussions constructives vendredi dernier", a indiqué à quelques journalistes le numéro trois du département d’Etat, Nicholas Burns, en référence à une réunion au niveau des directeurs politiques des ministères des Affaires étrangères, qui s’est achevée sans accord la semaine dernière à Washington.

"Nous avons décidé de continuer ces discussions mercredi et jeudi, avant une réunion ministérielle vendredi", a ajouté M. Burns, secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires politiques, qui s’exprimait dans les couloirs de l’ONU à l’issue d’une rencontre bilatérale avec la ministre grecque des Affaires étrangères Dora Bakoyannis.

La réunion au niveau des directeurs politiques se tiendra "probablement les deux jours", a-t-il précisé.

Les chefs de diplomatie des cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (Etats-Unis, Russie, Chine, Grande-Bretagne, France) et l’Allemagne doivent se retrouver vendredi en marge de l’Assemblée générale de l’ONU pour discuter d’une éventuel renforcement des sanctions contre Téhéran, qui refuse de se conformer à deux précédentes résolutions lui enjoignant de renoncer à son programme nucléaire.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté trois résolutions contre l’Iran, dont les deux dernières comportent des sanctions, à cause de son refus de suspendre son enrichissement d’uranium, et Washington fait pression pour une nouvelle résolution à l’automne.

M. Burns a précisé que la réunion de vendredi dernier avait duré plus de quatre heures et demie. "Nous avons discuté en détail des éléments d’une troisième résolution du Conseil de sécurité, une résolution prévoyant des sanctions contre l’Iran", a-t-il précisé.

M. Burns s’est déclaré "très optimiste (…) sur les chances de progresser dans un délai relativement court", malgré les objections exprimées la semaine dernière par la Russie.

"Tout doit mener à résoudre le problème par des moyens politiques ou diplomatiques et non à faire monter la tension soit en adoptant des résolutions de sanctions soit, Dieu nous garde, en élaborant des projets d’actions militaires", a déclaré mercredi Vitali Tchourkine, ambassadeur russe auprès de l’ONU.

 
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe