mardi, novembre 29, 2022

Iran : Les protestations en bref

archiveCNRI – Yassouj (sud-ouest de l'Iran) : Plus de 800 étudiants de Yassouj ont organisé un sit-in à l'université pour protester contre la politique de répression et de terreur. La protestation, qui a commencé le 20 mai, a duré jusqu’au lendemain dans la soirée, avec une forte participation. Les étudiants brandissaient des pancartes, disant : «Les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation ».

Tabriz (nord-ouest de l'Iran) : Le 24 mai les habitants de Tabriz ont organisé un rassemblement au parc Chahgoli, scandant «Mort à Khatami». Ils protestaient vivement contre des insultes racistes lancées par Khatami aux Iraniens azeri. Des heurts ont éclaté avec les Forces de Sécurité de l'Etat. Des arrestations ont eu lieu.

Province de Zandjan (nord-ouest de l'Iran) : les étudiants se sont rassemblés pour protester le 25 mai. Des pancartes disaient : « chaque Iranien veut la liberté » et « Honte à Khatami ».

Arak (centre de l’Iran) : les étudiants ont perturbé un discours Zaidabadi, de la faction du mollah Khatami. Ils portaient des pancartes appelant à la libération des étudiants emprisonnés. Ils ont accusé toutes les factions de ne pas respecter leurs paroles. Les candidats du régime, ont-ils dit, promettent de soutenir les conventions des droits des femmes et d’appeler à la libération des étudiants emprisonnés, mais dès qu’ils arrivent au pouvoir, ils oublient leurs promesses creuses.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe