mercredi, décembre 7, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : Moussavi insiste sur la poursuite du programme nucléaire

Iran : Moussavi insiste sur la poursuite du programme nucléaire

Sample ImageCNRI – L'ancien Premier ministre du régime iranien et actuel candidat à la mascarade électorale, Mirhossein Moussavi, s’est opposé lundi à toute tentative de suspendre l'enrichissement d'uranium.

Dans un entretien avec la chaine télévisée officielle Jam-e-Jam, Moussavi a déclaré que « c'est une affaire extrêmement importante, et c’est une de ces choses dont je peux pratiquement dire que j'ai été informée en détails depuis le début jusqu’à ce jour ».

Il a laissé entendre que le régime avait commencé réfléchir au nucléaire « dès le début de la révolution ».

Il a également exprimé son opposition à la décision de l'ancien président des mollahs, Mohammad Khatami, de suspendre les activités d'enrichissement d'uranium en 2003, en disant : « Nous avons obtenu à 100% la technologie en interne. Ensuite, la question de la suspension a été soulevée. En raison de préoccupations internationales, les activités ont été suspendues afin de faire tomber tout soupçon sur d’éventuelles activités détournées vers des armes nucléaires. Je dois dire ici clairement que je me suis opposé à la décision de suspension dès le début. »

Moussavi a également proposé : « Nous ne devons en aucune façon reculer dans la demande de devoir absolument disposer de cette technologie. Je suis d’avis depuis un certain temps que nous devons avancer en ce sens par la force. En recourant à une méthode plus simple, plus silencieuse et une diplomatie plus calme, on aurait pu obtenir de meilleures concessions sans entreprise aventuriste. On aurait pu avoir de meilleures solutions, mais en perdant la face. Je suis d'accord avec le fait que nous devions être fermes pour avoir accès à cette technologie. C’était ce que nous devions faire et c'est ce que nous avons fait. Mais, en ce qui concerne les méthodes, je ne pense pas que nous ayons réussi. Nous aurions avoir davantage de concessions à un moindre coût pour notre pays ».

Pendant ce temps, Mahmoud Ahmadinejad, l’actuel président du régime, a déclaré avec arrogance dans une conférence de presse lundi que « la question nucléaire est terminée et si le peuple d'Iran m'élit, notre diplomatie sera la même diplomatie fière et sage. »

Les propos de Moussavi et d’Ahmadinejad ne diffèrent pas sur la nécessité et l'urgence d'obtenir des armes nucléaires, les divergences portent uniquement sur les tactiques et les méthodes pour atteindre cet objectif.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe