jeudi, janvier 26, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : Les mollahs redoutent des fuites du Conseil de Sécurité nationale

Iran : Les mollahs redoutent des fuites du Conseil de Sécurité nationale

Par Reza Shafa*

CNRI – De hauts commandants des gardiens de la révolution (CGR) proches d’Ahmadinejad l’ont mis en garde contre des fuites venant du Conseil suprême de sécurité nationale du régime (le CSSN) sous son secrétaire actuel, le général Ali Larijani qui est aussi le négociateur en chef des mollahs avec l’occident sur le problème nucléaire.

Les commandants du CGR ont avancé pour preuve les faits suivants :

• Avant l’arrestation à Erbil en Irak de cinq commandants du CGR par les forces américaines, le soi-disant consulat iranien de cette ville Kurde avait été examiné en détails lors d’une réunion à huis clos du CSSN pour trouver des moyens d’augmenter ses activités. A la suite des discussions, le général Mohammad Sahraroudi, un haut négociateur de la Conférence de Charm-el-Sheikh et un adjoint d’Ali Larijani pour les affaires de sécurité, s’étaient rendus à Erbil. Un peu plus tard les forces américaines s’emparaient des locaux et arrêtaient cinq commandants de la Force Qods en Irak.

• Le général Ali-Reza Asgari est passé à l’occident avec une énorme somme d’argent et des lingots d’or qu’il a amassés au cours de ses années de commandement de la logistique du CGR. Son arrestation avait été planifiée au CSSN peu avant sa disparition, mais il a réussi à s’échaper juste à temps. Cet événement préccupe Larijani personnellement puisqu’il avait présidé la séance du CSSN où avait été discutée l’intention de déserter d’Asgari.

• On pense généralement que les fuites du CSSN sur certaines discussions les plus secrètes comme les questions nucléaires sont dirigées vers des milieux qui causent de grande préoccupations, particulièrement pour le bureau d’Ali Khamenei.    

Pour résoudre le problème, Larijani a nommé un des commandants les plus brutaux du CGR et de la Force Qods, le général Ali Fazli pour examiner la question et lui rendre compte directement. Fazli est actuellement l’adjoint du général Mohammad Baqer Zolqadr, ancien commandant en second du CGR et actuel vice-ministre de l’Intérieur.

La manière dont Larijani traite le problème démontre du degré de sa gravité pour les mollahs de Téhéran.

* Reza Shafa est un expert des réseaux de renseignements du régime iranien, en Iran et à l’étranger. Il a mené des recherches poussées sur le VEVAK, les services secrets du CGR et la force Qods. Il contribue actuellement au site du CNRI.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe