jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran: Le système carcéral surpeuplé dépasse désormais les 200.000 détenus

Iran: Le système carcéral surpeuplé dépasse désormais les 200.000 détenus

 CNRI – Alors que la capacité d'emprisonnement du système carcéral en Iran est fixé à un maximum de 80.000 détenus, on recense désormais à plus de 205.000 prisonniers, selon les dernières statistiques semi-officielles. En outre, plus de 8 millions de dossiers judiciaires sont enregistrés chaque année.

Selon le site Alef, affilié à Ahmad Tavakkoli, président du centre de recherches du Majlis (le Parlement) des mollahs, les prisons iraniennes tournent à 2,5 fois au-dessus de leur capacité.

La semaine dernière, le directeur de l’organisation pénitentiaire, Gholam Hossein Esmaïli, a déclaré que le nombre des prisonniers est beaucoup plus élevé que ce que le système pouvait contenir.

En mars 2009, le quotidien officiel Etemad avait placé la capacité carcérale à 60.000 places, ajoutant qu'il y avait 168 000 prisonniers. Par conséquent, en supposant la véracité de ces deux statistiques, 37.000 personnes ont été emprisonnées par le régime au cours de la seule année passée.

Le site Alef écrit également que les tribunaux du régime traitent plus de 8 millions de nouvelles affaires chaque année. En ajoutant le nombre déjà existant, cela signifie que le système judiciaire a ouvert 11 millions de dossiers par an.

Le pouvoir judiciaire des mollahs emploie environ 5.500 personnes, selon le site, ce qui suppose que chaque « juge » – triés sur le volet parmi les éléments du régime – doit examiner 20 dossiers par jour. Un dossier comprenant en moyenne, selon le site, 50 pages cela signifie que les « juges » ont à lire plus de 1000 pages par jour, en plus de toutes les autres tâches.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe