samedi, novembre 26, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran : Le Sénat belge demande à l'UE le retrait du nom...

Iran : Le Sénat belge demande à l’UE le retrait du nom de l’OMPI de sa liste du terrorisme

le Sénat de la Belgique"Il faut cesser de qualifier de terroriste l’opposition iranienne qui lutte contre un régime responsable de violations systématiques des droits de l’homme"

Dans une résolution adoptée cet après-midi à l’unanimité, le Sénat de la Belgique, a demandé à l’Union Européen de reconsidérer les accusations de terrorisme portées à l’encontre de l’Organisation des Modjahédines du Peuple d’Iran (OMPI).

Dans cette résolution, les sénateurs belges ont déclaré qu’ils sont profondément préoccupés par les violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales en Iran, notamment les exécutions publiques, les répressions et les châtiments inhumains, les arrestations arbitraires, les tortures physiques et psychologiques, les assassinats des opposants et des prisonniers politiques, les discriminations systématiques à l’encontre des femmes, des minorités religieuses et ethniques ainsi que les violations de la liberté d’expression et d’opinion.

Le Sénat a aussi demandé au gouvernement belge de condamner vigoureusement les propos antisémites et négationnistes tenus à plusieurs reprises par le président du régime des mollahs. Mahmoud Ahmadinéjad a récemment nié l’existence de l’Holocauste en le qualifiant de "mythe". Le sénat a également demandé au gouvernement belge de rappeler son ambassadeur de Téhéran pour consultations.

Cette résolution souligne que "en absence d’une définition précise du terrorisme, il faut cesser d’accuser de terrorisme l’opposition iranienne qui lutte contre un régime responsable de violations systématiques des droits de l’homme".  

Le Sénat de la Belgique a instamment demandé à l’Union Européenne de reconsidérer les accusations de terrorisme portées à l’encontre de l’OMPI sur la base des données et des informations dont elle dispose.   

Proposée par quatre sénateurs éminents, cette résolution a été approuvée hier par la Commission des affaires étrangères du Sénat. Cet après-midi, lors d’une séance officielle et à la suite des débats qui ont eu lieu, la résolution du sénat a été adoptée à l’unanimité.

Cette résolution a été adoptée en dépit des efforts intenses déployés par le régime iranien. Au cours des deux derniers jours, l’ambassadeur du régime des mollahs à Bruxelles s’est déplacé personnellement au Sénat, il a eu recours à tous les moyens, notamment à des menaces, mais il n’a pas réussi à influencer le vote des sénateurs.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe