jeudi, février 9, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : le site nucléaire Parchine sous le bitume pour dissimuler des...

Iran : le site nucléaire Parchine sous le bitume pour dissimuler des activités illicites

CNRI – Quatre récentes images satellites du site nucléaire Parchine en Iran, montrent que les mollahs ont noyé sous le bitume une partie conséquente de ce site, dissimulant vraisemblablement des activités illicites. Les spécialistes de la société Digital Globe ont révélé que les images prises le 13 août dernier, laissent voir des activités considérables sur le site Parchine.

Ce site militaire est confiné sur un territoire d’une superficie de 12Χ6 km, situé à 30 km au sud-est de Téhéran.  Il englobe une partie des installations nucléaires iraniennes dans lesquelles plusieurs expérimentations nucléaires ont été réalisées.

C’est l’OMPI qui a révélé en novembre 2004 pour la première fois, des activités nucléaires illicites dans ce site, notamment l’enrichissement de l’uranium par laser.

Avant l’arrivée des mollahs au pouvoir en Iran, ce site était voué à la production de munitions et de produits chimiques de l’industrie de la Défense. Les mollahs l’ont transformé en un centre d’activités nucléaires, ainsi que pour le développement du vecteur.

Après les révélations de la Résistance iranienne, le régime a décidé, en novembre 2005, d’autoriser l’inspection par l’AIEA d’une très petite section du site : « l’industrie Chahabadi ». Or, Parchine est un site immense constitué de 12 secteurs, chacun doté de plusieurs divisions.

L’AIEA suspecte le régime iranien d’avoir expérimenté une explosion nucléaire en 2003 dans ce site, dont l’on peut toujours mesurer les radiations. Au cours des deux dernières années, l’AIEA a demandé à maintes reprises aux autorités iraniennes l’autorisation de visiter Parchine, sans succès.