dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran: le régime offre de l'argent en échange des récepteurs satellites

Iran: le régime offre de l’argent en échange des récepteurs satellites

Iran satelliteCNRI – Les autorités iraniennes ont opté pour une nouvelle méthode afin de couper la population du monde extérieur, mettant en garde contre la menace de la «guerre douce».

« Les citoyens qui remettront leur récepteur satellite recevront une somme d’argent en guise d’appréciation et d’encouragement », a déclaré un commandant des gardiens de la révolution (pasdaran).
Le Colonel Abedin Abbasi a également déclaré ce mercredi: « Étant donné que l’ennemi utilise les outils de la guerre douce, y compris les chaînes satellites, pour affaiblir notre système, les autorités devraient ouvrir la voie à une plus grande présence du bassij (la milice) pour conjurer ce complot. »
Les autorités mettent régulièrement en garde sur la dangerosité des chaînes satellites, utilisant des formules insolites telles que: «les chaînes satellites sont l’outil le plus criminelle de l’ennemi» et « les chaînes satellites ont un pouvoir d’intoxication plus virulent que les armes microbiennes».
Le régime iranien a appliqué différentes méthodes pour empêcher l’utilisation d’antennes paraboliques. La dernière méthode controversée a été de détruire les récepteurs et antennes paraboliques avec des chars d’assaut, à même la place publique.
Par ailleurs, les foyers ont été la cible de raids répétées pour saisir les paraboles sur les toits des maisons.
Malgré une loi adoptée en 1994 faisant des antennes paraboliques un objet illégal, jusqu’à 70% des familles en possèdent et leur utilisation est en augmentation, avait déploré l’an dernier le patron de la radiotélévision d’État, Fardin Ali-Khah.
Le 1er Juin 2014, Gholamreza Khosravi, un partisan de l’OMPI a été exécuté. Il avait été condamné à mort sous l’inculpation de moharebeh (en guerre contre Dieu) pour avoir fourni une assistance financière à INTV (Simay-Azadi) la chaîne de la Résistance iranienne.
Un récent rapport du centre de recherche du parlement des mollahs a estimé que «ces mesures (répressives) n’ont pas atteint le résultat souhaité et n’ont fait qu’ajouter à l’engouement pour l’utilisation des chaînes satellites, même dans les villages et les banlieues les plus éloignés et les plus pauvres du pays».
Le rapport précise que les gens utilisent les antennes paraboliques «pour accéder à l’information et aux analyses», c’est pourquoi «la motivation pour regarder des émissions satellites existe toujours. Les mesures prises dans ce domaine n’ont pas atteint le résultat souhaité. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe