mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : le régime ajourne l'exploitation du site d'eau lourde d'Arak

Iran : le régime ajourne l’exploitation du site d’eau lourde d’Arak

CNRI- Les autorités en Iran ont déclaré leur intention de remettre à plus tard l’exploitation du site nucléaire d’eau lourde d’Arak (à 190km au sud-ouest de Téhéran) et de son réacteur IR-40.

Ali-Akbar Salehi, le chef de l’organisation de l’énergie atomique iranienne (OEAI), a expliqué à l’agence Fars que cette décision était due à l’absence de « préparations nécessaires». Les observateurs estiment cependant que cette décision est motivée par l’aggravation de la crise syrienne, qui a amené des mollahs à plus de flexibilité. Ces derniers redoutent les répercussions d’une attaque occidentale contre la Syrie et semblent afficher plus de retenue.

L’activité du réacteur nucléaire d’Arak est l’une des principales préoccupations de l’AIEA. Ce site, révélé pour la première fois en juillet 2002 par les réseaux de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), a la capacité de produire du plutonium pour la fabrication de la bombe atomique.

Le 28 août, dans son rapport trimestriel, l’AIEA a déploré le refus du régime iranien, depuis 2006, de fournir les informations requises sur les plans du réacteur IR-40.

L’agence de presse ISNA a annoncé que l’exploitation du réacteur d’Arak débutera dans le dernier trimestre de 2014, au lieu du premier trimestre de la même année.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe