mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : Le nouveau président de l'université de Téhéran est proliférateur nucléaire

Iran : Le nouveau président de l’université de Téhéran est proliférateur nucléaire

CNRI – Selon des informations dignes de foi, Farhad Rahbar, qui a récemment été nommé président de l’université de Téhéran, a été vice-ministre du ministère du Renseignement, le Vevak.  

On sait aussi qu’il est un personnage-clé du programme de prolifération nucléaire du régime clérical. Comme le soulignait un article du magazine allemand Der Spiegel du 13 novembre 2006, il était un des directeurs « du Centre de Contrôle des Questions Nucléaires ».

En février 2007, les députés iraniens s’étaient plaints de ne pas avoir accès à des informations détaillées sur le budget du gouvernement. Le projet de budget contenait une clause pour "un fonds spécial" rédigé  par Farhad Rahbar, alors vice-président et chef de l’Organisation du Budget et du Plan.

A ces deux postes, Rahbar, qui est un proche du Guide suprême des mollahs Ali Khamenei, a réussi à augmenter le budget militaire et à dissimuler "le fonds spécial", disent les informations.

Rahbar, âgé de 48 ans, a rejoint le Vevak en 1999 et a été nommé au poste de vice-ministre du Renseignement pour les affaires financières d’Ali Younessi, ministre du Renseignement sous Khatami.

Le département financier du Vevak joue un rôle majeur dans le financement des réseaux terroristes du régime iranien à l’extérieur de l’Iran, notamment les activités de la Force Qods, ainsi que la course aux armes nucléaires de Téhéran.

Rahbar, qui est aussi un proche confident d’Ahmadinejad, était un  des favoris pour devenir président de l’université de Téhéran.

Ces deux dernières années, l’université de Téhéran a été une des institutions les plus rétives de l’enseignement supérieur, où les étudiants ont mené des protestations sans discontinuer.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe