vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: SociétéIran – Le nombre de personnes souffrant de dépression a doublé au...

Iran – Le nombre de personnes souffrant de dépression a doublé au cours des 26 dernières années

Iran – Le nombre de personnes souffrant de dépression a doublé au cours des 26 dernières années

CNRI – Le ministre de la Santé du régime iranien a déclaré qu’au cours des 26 dernières années, le nombre de personnes souffrant de dépression a doublé dans le pays. « Les gens sont victimes de mauvaises décisions prises par un certain nombre de décideurs politiques et malheureusement la situation est de plus en plus désespérée », a déclaré Hassan Ghazizadeh dimanche lors d’une conférence organisée à l’occasion de la Journée mondiale de la Santé.

« Des problèmes tels que le chômage, la perte d’êtres chers, les accidents de la route, ainsi que l’utilisation excessive de stupéfiants ont entraîné une augmentation des cas de dépression et de troubles psychologiques », a-t-il ajouté.

« De nombreux jeunes, notamment des mineurs, souffrent de dépression. Il y a plein de problèmes dans notre société. Malheureusement, les responsables politiques ferment leurs yeux sur ces problèmes et ne font qu’aggraver ces problèmes. Les femmes en âge de procréer et les femmes durant les premiers mois de leur grossesse, ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans sont parmi les groupes les plus vulnérables », a déclaré Ghazizadeh.

Le ministre a affirmé : « Dans notre pays, les femmes souffrent de dépression davantage que les hommes. Ces dernières années, le nombre de personnes souffrant de ce trouble mental a augmenté de 50% dans le pays. Concernant les cas de dépression sévère, l’Iran est dans une mauvaise situation par rapport à d’autres pays. Les cas de dépression sévère sont particulièrement nombreux dans les villes et les provinces suivantes : Téhéran, Fars, Ispahan et Chahar-Mahal et Bakhtiari. »

« Vivre dans la périphérie des villes est un facteur qui aggrave la dépression. L’exode massive des populations rurales vers les périphéries des villes et leurs mauvaises conditions de vie provoquent divers troubles psychologiques. Les habitants des banlieues ont des conditions de vie particulièrement difficiles et parmi eux, il y a de nombreux cas de dépression », a-t-il précisé.

Le Département de « Santé psychologique et sociale » du ministère de la Santé du régime iranien a déclaré : « Plus de 12% des adultes souffrent de dépression et plus de 14% d’entre eux ont des symptômes de troubles d’anxiété. Le nombre total de personnes souffrant de troubles mentaux dans le pays est supérieur à 23%. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe