jeudi, janvier 26, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : le ministère des Renseignements était le partenaire négociateur avec les...

Iran : le ministère des Renseignements était le partenaire négociateur avec les États-Unis pour échanger des prisonniers

Iran : le ministère des Renseignements était le partenaire négociateur avec les États-Unis pour échanger des prisonniers

CNRI – Le ministre iranien des renseignements a souligné le rôle de son ministère dans les négociations pour l’échange de prisonniers avec les États-Unis il y a deux ans. Selon l’agence de presse ISNA, Mahmoud Alavi a déclaré lors de la prière du vendredi 5 mai : « Le ministère des Renseignements a négocié l’échanges de prisonniers, conséquence de quoi la somme de 1.7 millions de dollars a été récupérée. Certains prisonniers ont été relâchés et les sanctions contre les banques et certaines institutions ont été levées. »

Après l’accord sur le nucléaire avec les P5+1, quatre Iraniens à la double nationalité emprisonnés en Iran ont été relâchés en janvier 2015. L’envoyé du Washington Post en Iran, Jason Rezaian, l’ancien marine Amir Hekmati, un prêtre chrétien Saeed Abedini et Nasratollah Khosravi Roodsaria sont les quatre personnes libérées. Au même moment, les États-Unis ont annoncé la libération de sept Iraniens emprisonnés dans le pays.

Au moment de la libération des quatre prisonniers, les États-Unis ont également libéré 400 millions de dollars d’actifs confisqués à l’Iran sous l’ancien régime qui servait à acheter des munitions.

Plus tard, ces actions se sont transformées en sujet de dispute entre le ministère des Renseignements et l’organisation des Renseignements des Pasdaran, chacun affirmant que la délivrance de l’argent et des prisonniers était due à leurs efforts.

De plus, Mahmoud Alavi a déclaré pendant son discours de vendredi que : « Les négociations avec les États-Unis ont été possibles pour le ministère des Renseignements grâce à une directive du Conseil suprême de la Sécurité nationale. En fournissant des informations et des avertissements à temps concernant la diplomatie du pays, le ministère, grâce à son leadership, a créé une plateforme cruciale pour des relations internationales saines. »

Avant lui, Abolfazl Hossein-Baigy, l’assistant du responsable de la sécurité nationale et des relations internationales du parlement avait déclaré que les États-Unis devaient délivrer 20 prisonniers iraniens pour récupérer Jason Rezaian. « Cependant, ils n’ont pas tenu leurs promesses. »

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe