mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran : Le CGR promet du terrorisme, encore plus de terrorisme

Iran : Le CGR promet du terrorisme, encore plus de terrorisme

CNRI – “Tirez des leçons de 10 années de prises d’otages et laissez la république islamique tranquille”, titrait à la une en Iran l’hebdomadaire du corps des gardiens de la révolution (CGR), Sobh-e Sadegh.

Choqué par la résolution 1747 du Conseil de Sécurité de l’ONU et la capture par les Américains de membres de la force Qods à Erbil, le haut commandement des gardiens de la révolution à Téhéran, s’est réuni pour définir une nouvelle stratégie face à la crise, selon les sources de la Résistance en Iran. 

Sans surprise, ils sont ressortis avec pour stratégie de “semer la peur afin de remporter la victoire”. Le dos au mur, ils ont trouvé pour toute issue la seule chose dans laquelle ils excellent : le terrorisme, toujours le terrorisme, encore plus de terrorisme.

Un des principaux éléments de la vieille stratégie mise à neuf pour répondre aux besoins du jour est de rappeler à l’opinion publique sa capacité unique à semer la terreur. Le magazine Sob-e Sadegh et une douzaine de sites comme Bassirat et Raja News qui appartiennent au CGR ont fait preuve d’un regain d’activités.  Ils ont commencé à revendiquer d’anciens attentats, que Mohammad Khatami, l’ancien président du régime, s’appliquait tant bien que mal à garder à distance.

Le 3 février 2006, le site Raja news, qui est dirigé par des proches de Mahmoud Ahmadinejad, écrivait : “Ne vous frottez pas au CGR, sinon préparez-vous à en subir les conséquences”, “Ne provoquez pas le CGR, vous risqueriez de vous retrouver face à la force la plus destructrice de la république islamique”.

“Une attaque contre les bases américaines dans le Golfe persique pourrait faire monter en flèche le prix du pétrole ; 300 à 400 dollars par baril.”

Raja News met en garde les Etats-Unis et l’occident, les menaçant d’un retour d’Imad Mughniyeh, prêt à frapper. “Imad Mughniyeh [terroriste libanais bien connu] a joué un rôle important en 1983 dans l’attentat suicide contre la garnison des Marines américains à Beyrouth. En 1992, dans l’attentat contre l’ambassade d’Israël en Argentine ; en 1994, dans l’attentat contre le centre de la communauté juive à Buenos Aires. C’est un ardent loyaliste de la république islamique d’Iran et il a travaillé main dans la main avec le CGR et le ministère des Renseignements (VEVAK) par le passé.”    

Ne vous y trompez pas, le CGR, comme il l’a déjà prouvé, signifie de graves problèmes. C’est au monde à le prendre au sérieux.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe