mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: EconomieIran : la vente de reins prospère à Téhéran et Ispahan

Iran : la vente de reins prospère à Téhéran et Ispahan

CNRI- Le quotidien iranien Asr-e-Iran s’est penché le 20 aout sur un vaste marché de reins en Iran.

Malek Hosseini, directeur de la section des greffes à l’université de Chiraz, a déclaré à Asr-e-Iran : «le phénomène de la ‘vente de reins’ a terni l’image de notre pays dans le monde.»

Une annonce pour la vente de reins en Iran.

Alors que partout dans le monde il est illégal de vendre ses reins, les villes de Téhéran et d’Ispahan, selon ce responsable, se placent désormais au premier rang dans ce domaine. Les autres villes iraniennes ne sont pas à l’abri de ce fléau, qui est dû à la pauvreté grandissante de la population iranienne. Malek Hosseini a également souligné le taux inquiétant des accidents vasculaires cérébraux : «ça survient chaque jour ; l’Iran détient un taux record dans ce domaine par rapport aux pays de la région.»

 La multiplication des crises cardiaques et des AVC en Iran est une autre conséquence des pressions intenses et des conditions de vie insoutenables sous le régime des mollahs.

Une annonce, par un étudiant, pour vendre son rein (groupe sanguin AB) afin de payer  ses frais d’université.