mercredi, février 1, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : la persistance du soulèvement inquiète le sommet du régime

Iran : la persistance du soulèvement inquiète le sommet du régime

11 février 2010, TéhéranCNRI – Selon le département social des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) à l'intérieur du pays, les dirigeants de la théocratie ne cachent pas leur crainte devant la poursuite de l'insurrection dans leurs analyses sur la révolte du 11 février. La montée de la guerre psychologique et de la propagande officielle, surtout sur le rassemblement pro-régime du 11 février, est censée contrôler la situation.

Les dirigeants du régime ont reconnu que les démonstrations de force qu’ils ont orchestrées les 30 décembre et 11 février ne peuvent pas mettre un terme à huit mois de soulèvement. Au mieux, le dispositif du 11 février a-t-il agi comme un analgésique puissant pour une série de maux incurables du pouvoir.

Un thème récurent dans les analyses officielle est l'absence de réelles perspectives sur le retour des forces armées dans leurs garnisons d’origine. Il existe aussi une préoccupation particulière du fait que le soulèvement cible désormais la tête avec des slogans comme « A bas le principe du guide suprême ».

Les ténors du régime considèrent l'explosion de colère durant la mascarade électorale comme le résultat du vaste désenchantement de la population et de l'incapacité du pouvoir, y compris le gouvernement d’Ahmadinejad, à appliquer des mesures et des plans pour réduire les inégalités sociales et les maux économiques qui grèvent de nombreux secteurs sociaux.

Ils ont aussi reconnu que la présence des opposants sera plus étendue à l'avenir, et que pas même une répression généralisée de la population, une guerre psychologique, la confrontation avec les dirigeants de la faction vaincue ni leur coopération, ne suffiront à résoudre la crise. Car si les dirigeants de la faction vaincue refusent de s'aligner sur les exigences des manifestants ou tentent de battre en retraite, ils perdront du terrain et seront marginalisés. C'est quelque chose dont ils sont parfaitement conscients.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe