vendredi, janvier 27, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran - La crise des étudiants qui font du portage évoqué au...

Iran – La crise des étudiants qui font du portage évoqué au Majlis des mollahs

Iran - La crise des étudiants qui font du portage évoqué au Majlis des mollahs

Un membre du Majlis (Parlement des mollahs) iranien, mentionnant ce qu’il appelle « La crise des étudiants porteurs », a déclaré que 75.000 personnes en Iran sont impliquées dans le portage, certains parmi ces personnes sont des étudiants qui sont assassinés pendant leur activité de portage.

Dans une interview accordée à une agence de presse officielle le 28 octobre, Rassoul Khezri a déclaré que les étudiants dans les provinces occidentales de l’Iran sont impliqués dans le portage. « Nous sommes confrontés à la crise des étudiants porteurs et à leur décès », a-t-il ajouté.

Plusieurs rapports ont également été publiés sur les activités d’étudiants porteurs des provinces Occidentales de l’Iran.

Après la mort de plusieurs porteurs dans les régions frontalières et les zones montagneuses en raison de l’avalanche au cours de l’hiver 2016, le père d’Ali Mohammad Zadeh, un de ces porteurs, a déclaré que son fils avait 18 ans et, avec un certain nombre de ses amis, a reçu environ 150 à 200 mille tomans pour cchaque portage.

Le professeur de littérature Ali Mohammad Zadeh a également déclaré au journal Etemad que « beaucoup d’étudiants dans les villes frontalières sont impliqués dans le portage, mais ils n’en parlent jamais à l’niversité ou auprès de leurs amis ».

Les porteurs sont ceux qui transportent des marchandises à la frontière sur leurs épaules pour gagner leur vie. Ils sont impliqués dans le portage principalement dans les provinces de l’Azerbaïdjan occidental, du Kurdistan et de Kermanchah.

Khezri a déclaré que les porteurs transportent environ 220 kg de marchandises sur leurs épaules et « en plus du poids lourd qu’ils portent, ils risquent des problèmes physiques ».

Ce membre du Majlis du régime a également déclaré que les porteurs doivent payer eux-mêmes 95 pourcent du coût de leur assurance-maladie.

Il y a des rapports d’un certain nombre de décès causés par les forces de sécurité iraniennes ( des Pasdaran) qui tirent sur les porteurs dans les régions montagneuses et les zones frontalières.

En août et septembre 2017, des manifestations ont été organisées dans les villes de Baneh et de Sanandaj pour protester contre l’assassinat de deux jeunes porteurs, résidents de la ville de Baneh, et un certain nombre de personnes ont été arrêtées.

Comme avec d’autres défis sociaux, le régime des mollahs ne voit aucune solution que de réprimer et les porteurs ne font pas exception à cette règle.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe