lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: NucléaireIran : l'accord de Genève n'aura duré qu'une heure (Keyhan)

Iran : l’accord de Genève n’aura duré qu’une heure (Keyhan)

CNRI – Dans sa première réaction à l’accord nucléaire conclu le 24 novembre à Genève, le quotidien Keyhan, proche du Guide suprême, s’est ému que « l’accord de Genève n’aura duré qu’une heure ».

Dans son éditorial du 25 novembre, le grand quotidien de Téhéran s’est félicité de « la reconnaissance du droit à l’enrichissement de l’uranium dans les frontières iraniennes », mais a souligné : « l’accord venait à peine d’être conclu que les Américains l’ont renié ». Car « John Kerry a déclaré : ni dans l’article 4 du TNP, ni dans le moindre recoin de ce traité, il n’existe aucune mention du droit des pays signataires à l’enrichissement de l’uranium. »

Keyhan, qui est également considéré comme le porte-parole du Guide suprême, conclut : « on ne peut faire confiance aux États-Unis, il ne faut donc pas se laisser leurrer par les sourires trompeurs des diplomates et des autorités américaines. »

L’éditorial avertit qu’il ne faut pas considérer l’accord de Genève comme une victoire : « l’accord obtenu est le résultat du début d’un ‘processus’ et dépend largement des étapes et des négociations à venir. Il ne faut donc pas le faire avaler à la population comme une victoire avec du sensationnalisme médiatique. »

Ressalat, un autre quotidien de la faction de Khamenei, a estimé dans son édition du 25 novembre, que « l’accord de Genève remet en cause les résolutions du conseil de sécurité ».

Selon Ressalat, « l’acceptation du droit à l’enrichissement pour le gouvernement iranien revient à mettre en cause la base juridique de toutes les résolutions du Conseil de sécurité et des sanctions internationales. Car dans toutes ces résolutions iniques, il est postulé que l’Iran n’a pas le droit à l’enrichissement ».

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe