lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran-Italie : rencontre de Maryam Radjavi et du maire de Rome

Iran-Italie : rencontre de Maryam Radjavi et du maire de Rome

par Elena Panarella

Une longue rencontre avec le maire. Vendredi une visite du Vatican

Il Messagero, 27 juillet – Nous espérons que le Pape endossera une grande responsabilité : faire que le gouvernement iranien cesse de perpétrer des génocides et des crimes contre le peuple irakien. C’est ce qu’a dit il y a deux jours Maryam Rajavi, Présidente du conseil national de la résistance iranienne (Pmoi) pendant sa visite de la Basilique Saint Pierre, juste pendant la rencontre du président irakien Nouri al Maliki et de Benoit XVI à Castel Gandolfo.

Maryam Radjavi et Gianni Alemanno à l'Hôtel de Ville de Rome

Voyage en Italie : La dirigeante de la Résistance iranienne au Capitole

par Elena Panarella

Une longue rencontre avec le maire. Vendredi une visite du Vatican

Il Messagero, 27 juillet – Nous espérons que le Pape endossera une grande responsabilité : faire que le gouvernement iranien cesse de perpétrer des génocides et des crimes contre le peuple irakien. C’est ce qu’a dit il y a deux jours Maryam Rajavi, Présidente du conseil national de la résistance iranienne (Pmoi) pendant sa visite de la Basilique Saint Pierre, juste pendant la rencontre du président irakien Nouri al Maliki et de Benoit XVI à Castel Gandolfo.

Pour clore sa visite en Italie Maryam Radjavi a rencontré hier le maire de Rome, Gianni Alemanno accompagnées de membres de son gouvernement en exil. « C’était dans le but de remercier la ville de Rome pour les initiatives prises ces derniers mois en soutien à la démocratie et le dialogue en Iran », a souligné Mme Radjavi qui vit depuis des années en exil à Paris et qui est en première place dans la liste des ennemis du régime iranien.

« Nous espérons aussi que l'Italie, comme les autres pays européens, continue sur la ligne de la fermeté face à Téhéran, parce que c’est l’unique est réponse possible à un régime dictatorial. »

Après avoir écouté un compte rendu de la situation dans laquelle se trouve le peuple iranien, le maire a souligné qu’il y avait une grande leçon à tirer de l’histoire. « Lorsque la communauté internationale – a souligné Alemanno – permet à un régime d'opprimer un peuple, ce régime finit par être un problème pour toute l'humanité. »

Ils ont rappelé du rôle symbolique de Rome comme un forum historique de dialogue et de cohabitation entre les peuples.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe