vendredi, décembre 2, 2022
AccueilActualitésActualités: Terrorisme & intégrismeIran-Irak : L’intervention de Téhéran en Irak condamné par des manifestants à...

Iran-Irak : L’intervention de Téhéran en Irak condamné par des manifestants à Bruxelles

ImageCNRI, 25 décembre – Mardi 21 décembre, en protestation contre les propos révoltants du président du régime iranien Ahmadinejad, et contre le programme nucléaire et les menaces terroristes de cette théocratie, des centaines d’Iraniens et de partisans de la Résistance se sont rassemblés à Bruxelles devant le siège de l’Union Européenne.

L’événement a été organisé le même jour que la reprise des négociations entre les 3 Européens et le régime iranien. Les participants ont demandé que soit adoptée une position ferme vis-à-vis du régime intégriste et que son dossier nucléaire soit renvoyé devant le Conseil de Sécurité de l’ONU.
Les manifestants ont condamné l’intervention des mollahs en Irak ainsi que leurs complots contre la cité d’Achraf en Irak, qui abrite les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran dans le pays. Ils ont rappelé aux forces de la coalition leurs responsabilités en vertu de la Quatrième Convention de Genève de les protéger. Ils ont également réclamé à l’UE de retirer immédiatement l’OMPI de la liste du terrorisme, première étape pour mettre fin à la politique de complaisance honteuse qui a amené au pouvoir la faction la plus extrémiste du régime.
Des membres de la résistance iranienne et du Parlement belge ont pris la parole lors de ce rassemblement, ainsi que des défenseurs des droits humains et des représentants de la communauté iranienne en Belgique.
« Le président des mollahs affiche le vrai visage du régime iranien au monde entier. Ce même visage que des personnes comme Khatami avaient essayé de cacher et de dissimuler pendant des années », a déclaré Jean-Pierre Malmendier, membre du parti libéral belge, à la foule puis a ajouté : « Il a clairement exprimé son point de vue lorsqu’il a déclaré : ‘Nous n’avons pas fait une révolution pour obtenir la démocratie’ et, lorsqu’il a affirmé ensuite : ‘les vagues de la Nouvelle Révolution islamique vont bientôt se répandre dans le monde entier’. Ces idées font partie intégrante de la politique étrangère du régime iranien. »
L’orateur suivant, Dirk Claes, membre chrétien démocrate du Parlement a souligné : « Il est clair aujourd’hui que le régime iranien n’a aucune intention pacifique avec son programme atomique. Ils n’ont pas respecté leur engagement de geler toutes activités du cycle du combustible nucléaire en août et insistent depuis sur leur droit d’enrichir de l’uranium dans leur pays ». Au sujet de l’Irak, il a affirmé : « Les mollahs veulent tirer avantage des élections pour faire avancer leur programme en Irak et finalement forcer les troupes de la coalition à se retirer afin d’imposer leur soi-disant système islamique en Irak ».
« Mais, chose plus importante encore, en contrôlant l’Irak, ils espèrent finalement se débarrasser de leur principale opposition, les Moudjahidine du peuple, qui sont essentiellement basés à la Cité Achraf, au nord-est de Bagdad », a mis en garde Claes.
Yazdan Haj-Hamzeh, membre éminent du Conseil National de la Résistance Iranienne, s’est exprimé au sujet de la menace de l’intégrisme provenant d’Iran et a averti que des armes nucléaires dans les mains de cette dictature religieuse compromettraient certainement la sécurité dans la région et dans le monde.
La dernière personne à avoir pris la parole, Mme Sarvnaz Chitsaz, présidente de la commission des femmes du CNRI, a fait l’éloge des membres de l’OMPI à la Cité d’Achraf pour leur détermination et les a qualifiés de principal obstacle à la progression de l’intégrisme en Irak, ce qui fait d’eux la cible des actes terroristes des mollahs dans le pays.
Le rassemblement s’est terminé sur des messages de solidarité délivrés par divers groupes et personnalités iraniennes.
 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe