vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueLe Sénat belge invite l'UE à reviser l’inscription de l'OMPI sur...

Le Sénat belge invite l’UE à reviser l’inscription de l’OMPI sur la liste du terrorisme

Belgian SenateMme Radjavi : La résolution du Sénat est la voix de la conscience de la Belgique  et de l’Europe
Elle demande  l’adoption d’une politique ferme contre le régime iranien

Le Sénat belge a approuvé à l’unanimité, hier après-midi, une résolution exprimant des inquiétudes profondes pour les « atteintes aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales » et « les exécutions publiques, les et les châtiments corporels, les arrestations arbitraires, la torture physique et psychologique dans les prisons, l’assassinat d’opposants au régime, de prisonniers politiques et d’opinion, les persécution et les politiques de discrimination à l’encontre des femmes et des minorités religieuses et ethniques, et les atteintes à la liberté d’expression et d’opinion. »  Le sénat a invité le gouvernement belge à « condamner fermement et adresser ses plus vives protestations au Président iranien suite à ses propos réitérés appelant à la destruction d’Israël et niant le génocide juif perpétré pendant la deuxième guerre mondiale, et rappeler son ambassadeur en poste à Téhéran pour des consultations. »

La résolution précise que « vu l’absence d’une définition précise de terrorisme, il faut éviter que les groupes d’opposition iraniens, du fait de leur lutte contre une régime responsable de la violation systématique des droits de l’homme, tombent sous le nom du terrorisme.» Le sénat a également invité le gouvernement belge « d’investiguer dans le cadre de l’UE si, sur base des renseignements actuels et révélés, il reste justifié, ou non, de maintenir l’OMPI sur la liste des organisations terroristes. »

Mme Maryam Radjavi, présidente de la République élue de la résistance iranienne, a félicité le peuple iranien, pour l’adoption de cette résolution et a souligné que l’unanimité du sénat belge contre le régime inhumain des mollahs en Iran et son opposition à l’inscription d" l’OMPI dans la liste du terrorisme, indique le rejet du fascisme religieux au pouvoir en  Iran par l’ensemble des Belges.

Mme Radjavi a ajouté que la résolution, comme la déclaration de 405 parlementaires du Royaume-Uni, la semaine dernière, reflète la conscience de tous les Européens. La politique de complaisance envers le régime des mollahs en Iran et l’inclusion de l’OMPI sur la liste de terrorisme, n’ont aucune légitimité. Les représentants des citoyens de ces pays s’opposent à ces procédés et exigent que l’on y mette fin. Mme Radjavi a exprimé l’espoir que les gouvernements européens écoutent à l’appel consciencieux de leurs propres nations et adopteraient une politique ferme contre les mollahs sanguinaire qui sévissent en Iran.

Le Secrétariat du Conseil national de la résistance iranienne
Le 24 décembre 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe