samedi, décembre 3, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-Irak : « Dialogue arabe » à Paris, en présence de deux...

Iran-Irak : « Dialogue arabe » à Paris, en présence de deux députés irakiens

CNRI – Une réunion intitulée « dialogue arabe » s’est tenue à Paris dans l’après-midi du 5 octobre, en présence de Mohammad Hossein Avaz et Fallah Hassan Zeidane, députés du parlement irakien, du Front du dialogue national irakien, et de personnalités politiques de Syrie, d’Egypte, de Palestine et d’Algérie. Des représentants d’ONG et de médias arabes étaient aussi présents.

Dans son intervention, M. Evaz a souligné que les forces nationales et démocratiques irakiennes rejetaient toute ingérence étrangère dans leur pays. Il a ajouté qu’elles étaient décidées à préparer l’instauration de la démocratie en participant au processus politique, alors que le régime au pouvoir en Iran essaie de semer la discorde entre les chi’ites et les sunnites à travers la terreur, des enlèvements et des massacres. Ce régime cherche également à pousser les forces nationales et démocratiques à abandonner la scène politique.

Dans une autre partie de son intervention, le député irakien a indiqué que le soutien de 5,2 millions d’Irakiens montre que les Irakiens sont de plus en plus conscients des effets destructeurs de l’ingérence du régime de Téhéran. Ce soutien montre aussi qu’ils croient profondément dans la nécessité d’une union avec la Résistance iranienne et l’OMPI pour faire face aux complots et aux crimes du régime iranien. Il a ensuite souligné que le seul moyen d’instaurer la démocratie en Irak aujourd’hui passait par départ des mollahs de Téhéran et le soutien au front anti-intégriste, national et démocratique irakien et à l’OMPI.

Falah Hassan Zaydan a parlé de la situation de l’Irak et des événements qui s’y déroulent depuis avril 2003 : Dans la situation difficile et douloureuse que connaissent les Irakiens, les attentas systématiques et l’insécurité, ne font qu’alourdirent leurs peines de jour en jour.

Cette situation a été créée par les milices du régime de l’Iran, dont beaucoup d’éléments aujourd’hui forment malheureusement les structures de nombreux ministères irakiens jusqu’au niveau de directeur.

M. Zaydan a expliqué en détail l’ingérence du régime des mollahs lors de des dernières élections en l’Irak, et ajoutant : Le régime de l’Iran ne s’est pas contenté de cela, mais a aussi construit les lieux clandestins pour y pratiquer la politique de la torture et la terreur et créer un climat de peur. Par exemple, on a découvert la prison de Djaderieh à Bagdad où les officiers du ministère des renseignements du régime de l’Iran – qui parlaient seulement persan – dirigeaient ces lieux.

M. Zaydan a déclaré que les Moudjahidine du peuple ne sont jamais intervenus dans les affaires intérieures de notre pays durant les 20 années de leur présence en Irak, et nous n’avons vu d’eux que fraternité et la amitié de leur part. Ils n’ont cessé de nous soutenir et de nous encourager à participer au processus politique. Non seulement nous insistons sur leurs droits de réfugiés politiques, mais nous allons aussi défendre la Cité d’Achraf qui les abrite contre tous les dangers, avec toutes nos moyens au parlement et dans la société.

Les parlementaires irakiens ont demandé aux organisations internationales et aux pays arabes de condamner l’intervention du régime des mollahs en Irak, et de soutenir les forces nationales et démocratiques du pays.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe