lundi, novembre 28, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : Grève de la faim de prisonniers politiques

Iran : Grève de la faim de prisonniers politiques

CNRI – Le prisonnier politique Mohsen Negahban s’est cousu les lèvres et les paupières avant d’entamer une grève de la faim sèche dans la prison de Zahedan pour protester contre ses conditions de détention qu’il juge illégales. Le directeur de la prison, un dénommé Khosravi, a ordonné le transfert de ce prisonnier courageux en isolement, sans répondre à aucune de ses demandes. Mohsen Negahban avait été arrêté il y a trois ans au Lorestan (ouest de l’Iran) et éloigné à Zahedan (dans le sud-est).

Pour sa part, le prisonnier politique Afchine Sohrabzadeh, en est à son 12e jour de grève de la faim pour protester contre son éloignement dans la prison de Minab. Le 7 septembre dernier, suite aux interrogations sauvages des agents du Renseignement, il a été victime d’une hémorragie interne. Son état de santé reste préoccupant, mais les autorités lui refusent des soins.

Par ailleurs, le prisonnier politique Khaled Hardani, incarcéré depuis 13 ans, a entamé une grève de la faim le 2 octobre, rapportent les militants des droits de l’homme. Il aurait été transféré le 29 septembre en isolement à la prison de Radjaïchahr, sous contrôle du ministère du Renseignement. Récemment les responsables du régime avaient menacé des détenus politiques de cette prison, notamment Khaled Hardani, Chahrokh Zamani, Saleh Kohandel, Saïd Massouri et Farzad Madadzadeh de la peine de mort s’ils ne cessaient pas leurs activités politiques en prison.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe