mardi, novembre 29, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran-Golfe : Un sommet des pays du Golfe sur les dangers du...

Iran-Golfe : Un sommet des pays du Golfe sur les dangers du régime iranien

ImageCNRI, 18 décembre – Les dirigeants des six Etats arabes du Golfe proaméricains se sont rencontrés dimanche pour discuter des ambitions nucléaires iraniennes et de l’impasse américano-syrienne, inquiets de ce qu’une escalade de ces querelles puisse bouleverser la région souffrant déjà d’instabilité en Irak.

« Il existe une inquiétude sur le fait que le programme nucléaire pourrait être militaire. Ils (les Iraniens) vont finir par construire un réacteur nucléaire de l’autre coté du Golfe », a dit une des autorités des Etats du Golfe, selon Reuters.

« Il y existe aussi une inquiétude à propos d’une action militaire (contre l’Iran), l’Iran peut répondre et attaquer les alliés des Américains dans le Golfe », a-t-il ajouté avant les deux jours de sommet annuel dans la capitale des Emirats Arabes Unis, Abu-Dhabi.

Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de Coopération du Golfe (CCG) se sont rencontrés samedi  avant le sommet, dont quelques experts pensent qu’il se traduira par un redoublement de l’activité diplomatique avec le régime iranien.

Le CCG comporte  l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis, le Koweït, le Qatar, le Bahreïn et l’Oman.

« Les pays du CCG ont compris que l’Iran est bel et bien une menace… Les choses ont atteint un stade critique et ils sentent qu’ils vont porter le poids de toute escalade. Il est clair qu’il n’existe aucune politique définie en Iran sur ce qu’il faut faire en cas d’attaque.»

Le programme nucléaire controversé des mollahs alimente une crainte dans la région et en Occident comme quoi il cherche à développer des armes, ce que Téhéran nie.

Mais les salves verbales du président des mollahs Ahmadinejad contre Israël attisent la peur sur ses activités nucléaires et rendent les Etats du Golfe encore plus anxieux, peut-on lire dans la dépêche de Reuters.

Toute discussion du CCG sunnite avec l’Iran chiite porteront aussi  sur l’influence croissante de Téhéran en Irak où les chi’ites ont gagné le pouvoir après le départ de Saddam Hussein. L’Arabie Saoudite a ouvertement accusé le régime iranien d’interférence dans les affaires irakiennes.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe