mardi, février 7, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran-GB : A Downing Street, des manifestants iraniens appellent Tony Blair à...

Iran-GB : A Downing Street, des manifestants iraniens appellent Tony Blair à soutenir le CNRI

ImageCNRI, 5 novembre – Selon une dépêche de l’AFP, le Premier ministre britannique, Tony Blair, parlant au nom de l’Union européenne, a réagi vivement à l’appel du Président radical de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad, à “rayer israël de la carte”.

Pendant la session parlementaire question-réponse hebdomadaire du mercredi, il a déclaré : « Le gouvernement iranien doit comprendre que la communauté internationale ne peut tout simplement pas tolérer sa violation continuelle des règles de comportement normales et adéquates attendues d’un membre des Nations Unies ».

« Les propos du président iranien concernant Israël sont totalement et absolument inacceptables », a-t-il répété.

« Il y a un sujet dont nous désirons discuter avec les autres alliés et les autres membres du Conseil de Sécurité », a-t-il souligné avant d’ajouter : « l’Iran doit se rendre compte que la communauté internationale ne peut pas tolérer une attitude permanente de soutien au terrorisme à travers le monde, de soutien au terrorisme pas uniquement au Moyen Orient mais partout ailleurs, et qui est contraire à ses responsabilités et obligations sur les armes nucléaires d’après l’autorité de l’énergie atomique ».

Pendant ce temps, des partisans du Conseil national de la Résistance iranienne s’étaient rassemblés à Downing Street pour condamner les propos d’Ahmadinejad sur Israël, les droits humains en Iran et le programme nucléaire du pays, a rapporté l’AFP.

Une délégation a ensuite remis une pétition afin de pousser Tony Blair à prendre une position ferme vis-à-vis du régime radical, à soutenir « la lutte du peuple d’Iran et leur résistance pour la liberté et la démocratie ».

Ils ont également demandé à M. Blair « d’agir fermement » au sujet du non-respect de l’Iran du Conseil de Sécurité de l’ONU et d’imposer des sanctions.

Les participants au rassemblement ont aussi demandé au Premier ministre de retirer les Moudjahidine du peuple d’Iran, le principal mouvement d’opposition en Iran, de la liste des organisations proscrites en Grande Bretagne.