lundi, janvier 30, 2023
AccueilActualitésActualités: Iran RésistanceIran-France : Une soirée d’unité et de solidarité en ce mois de...

Iran-France : Une soirée d’unité et de solidarité en ce mois de Ramadan

ImageA l’invitation de l’ayatollah Djalal Gandjeï, président de la commission de la liberté des cultes du CNRI, de nombreux Français et Iraniens de toutes les confessions se sont réunis à Pontoise le vendredi 21 octobre pour célébrer dans la convivialité la rupture du jeûne, en ce mois de Ramadan.

Répondant à cet appel, de nombreuses personnalités sont venues partager ce repas d’amitié, notamment les maires de Cergy, d’Auvers-sur-Oise et de Butry, et des imams de diverses mosquées.

Après la rupture du jeûne, Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la résistance iranienne, a pris la parole pour parler du sens premier du Ramadan. Soulignant l’idée de partage et de solidarité qui émane de ce mois sacré, elle a aussi indiqué qu’il était là pour permettre à chacun d’entre nous de découvrir des propres capacités et ce qu’il y a de meilleur dans ceux qui nous entoure.

Ce mois de jeûne, a-t-elle indiqué, est propice à la solidarité et à l’amitié. Elle a ensuite parlé de la Nuit du Destin, nuit particulière du Ramadan durant laquelle le Coran a été révélé et où les êtres humains peuvent décider de changer leur destin.

C’est l’ancien Premier ministre algérien, Sid Ahmad Ghozali qui lui a succéder pour rendre hommage à l’esprit de tolérance et de démocratie de la résistance iranienne et à sa grande fermeté face à l’intégrisme. Il a été suivi à la tribune par Tofigh Sebti, président du Conseil Français du Culte musulman pour l’Ile de France-ouest, venus réaffirmer sa solidarité et son amitié avec la Résistance, comme le  recteur et imam de la mosquée d’Evry, le Cheikh Khalil Merroun,.

C’est l’ayatollah Jalal Gandjeï qui a clos les interventions. La soirée s’est déroulée dans une atmosphère de franche amitié entre toutes les communautés soucieuse d’apprendre à mieux se connaître.

Nous vous proposons ci-joint le discours de Mme Maryam Radjavi :

Au nom de Dieu Clément et Miséricordieux,

Bonjour à tous les amis français et aux maires de communes voisines venus partager la rupture du jeûne avec nous.
Bonjour aux soeurs et aux frères musulmans et aux imams des mosquées du Val d’Oise ; que Dieu accepte vos prières et votre jeûne.

A propos du mois de Ramadan, le Coran dit : Le mois de Ramadan, c’est celui où le Coran a été révélé.  Le Coran est un guide pour les hommes avec des signes pour discerner la voie à suivre, de l’égarement.

Le mois de Ramadan est donc un mois de grande valeur. C’est dans une nuit de ce mois que les paroles de Dieu ont été révélées au prophète Mohammad, pendant la nuit de Ghadr, la nuit du destin.  C’est aussi un mois de jeûne. Ainsi donc, pour une durée d’un mois, hormis les malades, les voyageurs et les enfants, personne ne mangera ni ne boira du lever au coucher du soleil. Le jeûne, comme la prière, est un rite de l’islam. Le jeûne est fait dans le sens de la libération, de l’amitié, de la paix et de l’unicité de la communauté.

Le Prophète Mohammad disait que le jeûne est une armure pour les croyants, parce qu’il donne la force de s’adapter et qu’il préserve d’une vie sans but, de l’indifférence et de la tendance au mal.

Vous savez qu’à propos de l’islam, il existe deux visions totalement différentes. L’une fait de l’islam une religion de haine et de violence pour réprimer la population, pour enchaîner les femmes et semer la division entre les religions. L’autre vision considère l’islam comme une religion de miséricorde et de libération qui, selon le Coran, libère des chaînes qui entravent les êtres humains. C’est un message d’amour, d’amitié et de respect des autres religions et des autres idées.

A propos du jeûne également, les réactionnaires l’utilisent pour rendre la vie plus dure à la population et font de la piété quelque chose qui enferme la personne dans elle-même, ce qui conduit au désespoir, à l’impuissance, à la solitude, à la discorde et à la séparation.

Mais dans l’islam, les gens vont jeûner ensemble et cela les rapproche de leur nature humaine.
Sinon, comme l’a dit l’Imam Ali, le jeûne reviendrait seulement à supporter la faim et la soif

Les intégristes au pouvoir en Iran, ont fait de l’adoration de Dieu une contrainte et de la répression. Pour pousser les gens à jeûner, ils utilisent le fouet, et en même temps ils dispensent les agents de la répression de jeûner.

Il y a quelques jours, le régime a tué un jeune homme de 22 ans, Mostafa. Les agents ont tiré sur lui parce qu’il mangeait et écoutait de la musique dans une voiture pendant le ramadan.

L’islam et tous ses rites sont là pour faciliter la vie, pour libérer des chaînes et ouvrir les coeurs, pas pour les enchaîner.  Le Coran dit : Dieu a voulu pour vous la facilité et pas la difficulté. Ainsi donc, jeûner vient au service de la libération  et pour permettre de développer ses capacités.

Jeûner sert à rapprocher les coeurs, à populariser l’amitié, la réconciliation, la tolérance, à encourager à faire du bien, à la gentillesse avec sa famille, ses voisins et ses amis et à aider les pauvres et les nécessiteux.

Jeûner ouvre les yeux sur les capacités humaines. Chacun peut voir qu’il n’est pas faible et qu’il peut se révolter contre l’humiliation, la dictature et l’intégrisme.

Jeûner interdit la méfiance, la haine et la médisance.

Jeûner permet d’ouvrir les yeux sur les qualités et les capacités de ses semblables et c’est une chose qui forge la solidarité.

Jeûner donne tellement de force que l’on s’écarte de l’égoïsme, de l’outrance et de l’oppression et qu’en même temps la société se libère aussi.

Pendant le mois de Ramadan, il y a la nuit de Ghadr, la nuit où les hommes peuvent changer leur destin. C’est le changement des habitudes et de la culture. On va choisir de nouveaux comportements et un nouveau mode de pensée. Les hommes en sont capables. Historiquement, il faut une génération pour opérer un changement de culture.

Mais le Coran dit que la nuit du destin a plus de valeur que 1000 mois. Ca veut dire que l’être humain, peut, en un an de changer comme dans mille mois. C’est la preuve de ses capacités.
 
Voilà le sens du jeûne authentique qui est différent des contraintes des réactionnaires :

Leur attitude inhumaine de fouetter les gens qui ne jeûnent pas, est anti-islamique.
Leurs lois qui coupent les mains sur la moindre accusation, sont anti-islamiques.
Exhiber les gens dans la rue les menottes aux mains et aux pieds pour les humilier, c’est anti-islamique.
Piller la richesse du pays et affamer des millions de personnes, c’est anti islamique.
Taxer de terroriste les enfants les plus braves du peuple iranien, c’est anti-islamique.
Inventer des mensonges au nom de la religion, c’est anti islamique.
Exécuter et tuer au nom de Dieu c’est anti islamique
Le but des mollahs, c’est de se maintenir au pouvoir et ceux qui suivent le véritable jeûne se sont révoltés contre eux. Ceux qui en Iran font face aux mollahs et doivent supporter les plus terribles tortures, ont suivi ce chemin.120.000 enfants courageux du peuple iranien qui ont perdu la vie dans la lutte contre le régime des mollahs, ont montré la force des êtres humains et la résistance du peuple iranien.

Et les Moudjahidine qui se trouvent aujourd’hui en Irak dans la citadelle de la liberté de l’Iran, dans la cité d’Achraf, et qui ont dédié toute leur existence à la liberté de leur peuple, ont trouvé le sens premier du ramadan. Ces trois dernières années, ils ont traversé de grandes épreuves. Ils ont dû affronter une avalanche de complots et de malheur. Mais qu’est-ce qui leur a permis de rester fermes et déterminés ? En vérité, c’est leur foi dans la libération.

Aujourd’hui nous remercions Dieu de nous avoir aidé dans ces ز épreuves et le peuple iranien et sa Résistance lui adresse cette prière :

Seigneur, entend le cri pour la justice du peuple d’Iran !
Rapproche la fin de cette dictature religieuse !
Seigneur, libère les femmes opprimées et victimes de la répression et de la discrimination !
Seigneur, fais que les enfants et les adolescents puissent apprécié le véritable goût de la vie.
Seigneur, sauve les prisonniers de la torture.
Fais que la liberté, la paix, l’amitié et la fraternité s’installent dans tous les pays de la région et surtout en Irak.
Seigneur, fais briller sur notre pays et dans la vie de notre peuple opprimé, la lumière de la liberté et du bonheur !
            
Et j’entends le Coran nous dire : « Quand les croyants te posent des questions à mon sujet, quand ils  me recherchent dis-leur  que Je suis tout proche, tellement proche que Je répond à celui qui m’appelle

Mes chers soeurs et frères,
Je prie pour que notre jeûne, nous permette d’atteindre la libération, l’unité, la paix, l’amitié et de nous rapprocher de Dieu.

Je vous souhaite un très bon mois de Ramadan et une très bonne soirée d’amitié et de solidarité entre toutes les opinions et religions.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe