jeudi, décembre 8, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran ProtestationsIran : Festival du feu à travers le pays, au cris de...

Iran : Festival du feu à travers le pays, au cris de « A bas Khamenei »!

Iran : Festival du feu à travers le pays, au cris de "A bas Khamenei"!

Iran : Les festivités du Festival du feu tenues dans les villes à travers le pays avec des slogans « A bas Khamenei, A bas le principe du Guide suprême » et des photos de Khamenei brulées

Le mardi 15 mars, les Iraniens ont célébré le festival du feu (Thahar Chanbeh Souri, célébré le dernier mardi soir de l’année du calendrier persan) dans différentes villes au détriment des interdictions des autorités iraniennes. La célébration de cette fête symbolise pour les Iraniens le mépris à l’égard des mesures répressives du régime qui se font au détriment des traditions millénaires iraniennes.

Le mardi matin, dans une fatwa absurde au sujet de la Fête du feu, Khamenei a déclaré : « Le festival du feu n’a aucun fondement dans la charia et il est préférable de l’éviter. »

Le Mollah Nasser Makarem Shirazi appartenant à la faction de Khamenei a déclaré que « les gens ignorants ont introduit des rituels superstitieux comme le festival du feu dans leur vie, mais ils devraient les éviter. Les gens qui jettent des pétards bruyants dans les rues doivent savoir qu’ils seront tenus pour responsables le jour du jugement ».

Les commandants des Forces de sécurité de l’État dans différentes villes ont menacé des gens. Issa Daraei, commandant de cette force au Khouzestan (Sud-Ouest) a déclaré : « Pour apporter la sécurité au dernier soir avant mercredi de l’année, les forces de sécurité de la province sont en état d’alerte. » Il a au passage reconnu que le jour de l’élection, 25000 forces de sécurité et des gardes révolutionnaires avaient été déployées pour garantir la « sécurité » dans la province.

En dépit de toutes les menaces officielles pour effrayer la population, la population de Téhéran, de Tabriz, de Qazvin, d’Ahvaz, d’Urmia, de Sanandaj, de Kermanshah, etc. ont largement célébré le Festival du Feu.

Dans Téhéran, la jeunesse courageuse a inscrit « A bas le principe du Guide Suprêms » sur les photos de Khomeiny sur la place Vali Asr pour commencer le Festival du feu. Des accrochages ont été signalé entre la population et les forces antiémeutes quand les jeunes ont mis le feu aux poubelles sur cette place.

Les unités de la Garde spéciale ont été stationnées dans diverses parties de la ville, y compris Place Rezais (Hafte Tir), place Vanak et Tajrish, empêchent la circulation des gens. La plupart des poubelles avaient été enlevées des rues par le régime de crainte qu’elles soient incendiées par les jeunes.

Les habitants de Tabriz ont commémoré le festival du feu en collant des affiches sur les mûrs où l’on pouvait lire les inscriptions : « A bas principe du Guide suprême », « l’année 95 [Nouvel An persan 1395] est l’année du renversement du régime ».

Dans la ville de Yazd, les jeunes ont brulé des photos de Khamenei.

Dans Qazvin, de nombreuses forces de sécurité étaient stationnées dans chaque rue, mais les jeunes ont ignoré leur présence massive et ont mêmes fait exploser des grenades sonores et des pétards devant les forces de sécurité.

Le Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 mars 2016

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe