mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran & MondeIran : Déploiement des pasdarans dans le port d'Assab en Erythrée

Iran : Déploiement des pasdarans dans le port d’Assab en Erythrée

 Par Reza Shafa

CNRI – Le régime des mollahs a récemment déployé des forces et équipements militaires dans un port d'Érythrée. La branche des affaires africaines de la force terroriste Qods est un organe mettant en œuvre les objectifs du régime en matière d'exportation de l'intégrisme en Afrique. L'un des pays ciblés est l'Érythrée.

Selon les renseignements reçus, ces dernières semaines, le régime des mollahs a installé des missiles sol-air de longue portée et a déployé des membres du Corps des gardiens de la révolution (CGR), en bordure du port érythréen d'Assab près de la mer Rouge. Cette initiative des mollahs survient dans le cadre d’accords bilatéraux signés à Asmara.

Le régime a amené ces forces et les équipements dans la région avec ses sous-marins. L'accord et le déploiement de forces et de missiles de longue portée dans le port d'Assab ont été effectués sous le couvert de la rénovation de la raffinerie de pétrole (une installation vétuste). Le régime des mollahs y opère sous le couvert de raffinage de brut. Il a également forgé de faux documents à cet égard.

Mais, la question demeure : Quel rapport il y a-t-il entre la rénovation d’une ancienne raffinerie et le déploiement de missiles ? C’est la question qui a suscité des doutes et des soupçons. Certaines sources indiquent que grâce à l'installation d’équipements militaires et de forces à Assab, le régime des mollahs a en fait l'intention de contrôler le détroit de Bab-el-Mandeb, situé à 3 km de l'Érythrée et du Yémen. Le détroit de Bab-el-Mandeb (La Porte des Larmes), est le point le plus proche du Golfe d'Aden, qui relie le canal de Suez et la mer Rouge à l'océan Indien. C’est en fait le passage des pétroliers et des cargos vers l’Afrique et l’Asie du sud-ouest. En tant que telle, cette région est d'une importance stratégique exceptionnelle. Le régime a pour objectif de perturber et saboter les pétroliers des pays de la région, comme l'Arabie saoudite, le Yémen et les pays africains, si dans un éventuel conflit militaire, le détroit d'Ormuz venait à être fermé aux pétroliers du Golfe Persique.

Ce passage est important parce que certains pays africains comme le Nigeria, le Soudan, le Gabon, l'Afrique du Sud, la Guinée, et le vaste désert entre l'Angola et le Nigéria sont très riches en pétrole, et que les compagnies pétrolières américaines sont en concurrence sur le terrain. Certains rapports estiment que la découverte du pétrole ces dernières années ont conduit les États-Unis à se procurer 25% de leur pétrole sur ce continent, passant essentiellement par le détroit de Bab-el-Mandeb.

L'opposition politique en Érythrée avait mis en garde contre des accords avec le régime des mollahs. Elle a annoncé que cette mesure permettant une présence militaire au régime sur un emplacement stratégique, avec des risques significatifs, revenait à jouer avec le feu. Outre l'importance vitale de cette région pour les États-Unis, le port d'Assab est également à proximité de la base française à Djibouti, un endroit où se trouvent un grand nombre de soldats de l'OTAN et la flotte américaine.

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe