vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireIran : Quatre étudiants arrêtés à Chiraz, quatre autres convoqués à Babol

Iran : Quatre étudiants arrêtés à Chiraz, quatre autres convoqués à Babol

 CNRI – Le 3 janvier, le régime des mollahs a arrêté quatre étudiants de l'université de Chiraz. Il s’agit d’Abdol-Jalil Reza’i, Kazem Reza’i, Mohsen Zarrin Kamar et Loghman Ghadiri Goltappeh. Les autorités du ministère du Renseignement (Vevak) évitent de répondre aux familles, et au moment de la publication de ce communiqué, le sort des détenus restait flou.

Pendant ce temps, quatre étudiants de l'Université de technologie Nochirvani de Babol ont été convoqués par le comité de discipline. Il s’agit d’Ali Taghipour, Moïne Eslamjam, Mohsen Barzegar et Hamid Jahan. Il faut rappeler que les agents du Vevak à l'université qui opèrent sous le couvert de « bureau culturel et de sécurité des étudiants », ont contacté les familles un jour avant le rassemblement de la « Journée des étudiants» pour les menacer et les obliger d’empêcher leurs enfants de participer à des activités politiques ou ils seront expulsés de l'université.

La répression des étudiants a connu une accentuation après les vastes protestations dans diverses universités en décembre dernier pour marquer la «Journée des Etudiants » le 6 décembre 2008. Au cours de ces manifestations, les universités étaient devenues un théâtre de protestation contre la politique répressive du fascisme religieux au pouvoir en Iran. On compte notamment l'université de Téhéran, celle des sciences et de technologie de la capitale, ainsi que des universités de Chiraz, du Sistan-Balouchistan, de Hamedan, Ispahan, Tabriz, de Babol, Babolsar, Oroumieh, Qazvine, Arak, Birjand, Sanandaj, Ilam et Bandar Abbas. Les étudiants courageux qui protestaient scandaient « Seyed Ali [Khamenei] Pinochet, l'Iran n’est pas le Chili », « Mort au dictateur », et « Nous sommes des femmes et des hommes de combat, venez vous battre et nous vous combattrons ». Avec ces slogans, les étudiants dirigeaient leur rage et leur colère contre l'ensemble du régime des mollahs.

La Résistance iranienne met en garde contre les nombreuses arrestations et les menaces de torture et d’exécution des étudiants militants dans les universités du pays, et appelle toutes les organisations des droits de l'homme et les organismes internationaux, ainsi que les syndicats étudiants à soutenir les étudiants en Iran et à adopter des mesures efficaces pour mettre fin à leur répression.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 janvier 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe