lundi, décembre 5, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran – Deux prisonniers exécutés au lendemain de « la fête du...

Iran – Deux prisonniers exécutés au lendemain de « la fête du feu » et à la veille du nouvel an iranien – photos

CNRI – Alors que les Iraniens se préparent pour célébrer leur nouvel an (débutant le samedi 21 mars), le régime des mollahs a exécuté en public deux hommes à Jiroft (ville située dans la province de Kerman, au sud-est du pays).

Ces exécutions par pendaison ont été effectuées avec l’utilisation d’une grue et ont eu lieu sur une place principale de la ville de Jiroft, alors que les agents armées du régime s’étaient installés sur les toits des immeubles avoisinants.

Ces exécutions ont eu lieu le lendemain de la fête du feu (« Charchanbeh Souri »). Chaque année, de nombreux Iraniens utilisent cette fête traditionnelle comme une occasion pour défier le régime des mollahs.

Craignant que la fête du feu fête se transforme en protestations publiques, un mollah de haut rang lié au régime avait déclaré que cette fête est « interdite par la religion ». Il a averti les gens qu’ils ne doivent pas « franchir les lignes rouges fixées par le Dieu. ».

Dans le cadre de ce rituel annuel et à quelques jours du nouvel an iranien, dans différentes villes, les gens ont allumé des feux de joie dans les lieux publics. Ils ont lancé des feux d’artifice et ont envoyé vers le ciel des lanternes volantes transportant leurs souhaits.

Dans plusieurs endroits, les gens ont jeté des portraits du guide suprême du régime des mollahs dans le feu et ont scandé le slogan « mort au dictateur ».

Le régime iranien utilise les pendaisons publiques comme un moyen de créer un climat de terreur dans la société.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe