dimanche, décembre 4, 2022
AccueilActualitésActualités: Droits humainsIran : De nouveaux manifestants arrêtés à la grande usine de canne...

Iran : De nouveaux manifestants arrêtés à la grande usine de canne à sucre d’Ahvaz

Iran  manifestants arrêtés à la grande usine de canne à sucre d'Ahvaz

Les forces répressives du régime iranien ont arrêté plusieurs travailleurs de l’usine de canne à sucre Haft Tapeh à Ahvaz, samedi 31 mars, pour avoir protesté contre le non-paiement des salaires. Le syndicat libre d’Iran (IFTU) a déclaré que vingt travailleurs ont été convoqués et que dix ont été arrêtés samedi à la suite d’une plainte déposée par le propriétaire de l’usine, mais ni les forces de sécurité ni les autorités judiciaires n’ont encore commenté les faits.

Le syndicat de travailleurs de Haft Tapeh (HTTU) a indiqué que parmi ces travailleurs arrêtés il y avait Hassan Fazeli, Fuad Badawi, Sajid al-Katheer, Hassan al-Kathir, Mohammad Khanifar, Sa’eed Mansouri, Habib Chanani, Jassim Hamdani, Jasib Hamdani et Mahdi Thame’ei.

Selon le HTTU : « Non seulement les travailleurs n’ont pas reçu leurs salaires depuis des mois et encore moins de prime du nouvel an, mais ils font l’objet de poursuites judiciaires. »

L’IFTU a qualifié ces détentions de « regrettables » et a exhorté les syndicats locaux et internationaux à faire la lumière sur la répression des milliers de travailleurs de l’usine de canne à sucre Haft Tapeh, qui travaillent dans un système fondé sur une forme « d’esclavage systématique. »

Le propriétaire de la Haft Tapeh a ordonné la fermeture de l’usine de canne à sucre – la seule en Iran – « jusqu’à ce que l’ordre et la sécurité soient rétablis sur les lieux ».

Autres manifestations

Cinq autres travailleurs ont été arrêtés jeudi 29 mars, alors qu’ils participaient à une manifestation devant les bureaux du gouverneur de Suse.

Abdolhossein Al-Katheer, sous-gouverneur de Suse, a renvoyé les manifestants et les a accusés d’être incités par des forces extérieures. Ils lui ont répondu que leurs revendications concernent les salaires en souffrance et les primes impayées.

Il est également rapporté que Raheem Basak et Qorban Alipour, membres du conseil d’administration du Syndicat des travailleurs de la Haft Tapeh, ont été arrêtés dimanche 18 mars, aux côtés de deux militants du syndicat, Karamat Pum et Issma’eil Bakhshi.

Le régime des mollahs est devenu de plus en plus violent à l’égard des manifestations ouvrières. Lors du dernier soulèvement anti-régime, le Guide Suprême des mollahs Ali Khamenei a accusé les « ennemis » d’inciter les travailleurs à l’agitation.

Ce que Khamenei et ses acolytes ne voient pas, c’est qu’ils ont fait du peuple Iranien des ennemis du régime en le maltraitant pendant près de 40 ans. Le peuple iranien sait que ses malheurs ne s’arrêteront pas tant que le système ne tombera pas et continuera de s’insurger pour obtenir un changement de régime.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe